Skip to content

Sarah Garzoni

13/02/2011

    

Samedi 12 février

Corps étranger
de  Sarah Garzoni
À la galerie Art Mûr
5826, rue St-Hubert

Critiques A. Gaudet  / J. Delgado

Commentaire personnel :

Cette artiste plasticienne porte de toute évidence un grand intérêt pour l’histoire naturelle.
Une de ces œuvres rend même hommage au zoologiste français Isidore Geoffroy St-Hilaire et à Charles Darwin pour qui les paons n’auraient pas dû survivre d’après sa théorie de l’évolution. Darwin considérait le paon, « son cauchemar » comme  on peut le lire dans cette lettre adressée à Gray Asa en 1860. Â la galerie Art Mûr vous verrez également ce corset recouvert à l’intérieur de 1000 dents de requin ainsi que cette poule vêtue de fourrure de lapin. Dans Mimesis, Sarah Garzoni appose sur des ailes de papillons, des symboles, codes ou messages publicitaires qui nous rappellent l’utilisation de logo par Wim Delvoye , qui était dans son cas pour dénoncer la surconsommation.

« Mon travail s’articule autour de la notion d’animalité, sorte de sujet d’étude que j’appréhende sous différents points de vue : de la mythologie à l’histoire, de la sociologie à l’éthologie, en passant par l’ethnologie. Opérant sans cesse de continuels va-et-vient entre l’Homme et l’animal, je tente d’en renverser les pôles, d’en « flouter » les barrières ayant parfois été établies. »  Sarah Garzoni

Jusqu’au 26 février

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :