Skip to content

Sur les traces de Marguerite Yourcenar

28/03/2011

Samedi 25 Mars

Sur les traces de Marguerite Yourcenar
de Marilú Mallet dans le cadre du FIFA

Entrevue de C. Guy avec Marilú Mallet

Commentaire personnel :

1re femme admise à l’Académie française en 1980, c’est sur notre continent que Marguerite Yourcenar  écrivit ses plus grandes œuvres. Élevée par son père qui lui transmit sa passion incommensurable pour la littérature, Marguerite de Crayencour choisit l’anagramme Yourcenar comme nom de plume. Cinéaste d’origine chilienne, Marilú Mallet nous fait voyager sur les traces de l’auteure de Mémoires d’Hadrien et de L’œuvre au noir en compagnie de ses amis québécois  (Françoise Faucher, Robert Lalonde, l’abbé Desjardins et Christian Dumais-Lowski son dernier compagnon de voyage). La chanson Amazing Grace et la narration de Sophie Clément sont à l’image de ce chaleureux documentaire.  Pour terminer, voici  Marguerite Yourcenar elle-même, lors d’un entretien à Radio-Canada sur  le paradoxe de l’écrivain ou de tout artiste.

Pour en savoir plus sur son rapport avec l’environnement :

DEBLACHES Lucille. Marguerite Yourcenar, les animaux et l’écologie sur le site Observatoire Réunionnais des Arts, des civilisations et des littératures dans leur environnement.

Discours de Marguerite Yourcenar lors de la Vconférence internationale de droit constitutionnel 
 « Le droit à la qualité de l’environnement : un droit en devenir, un droit à définir »
tenue à Québec le 30 septembre 1987.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :