Skip to content

Jacques Ferron

28/04/2011
tags:

              

                      Langue. Greffe d’un sens commun dans le cerveau de chacun,
 qui permet à chacun d’être un pays, de faire partie d’un peuple (Jacques Ferron)

Jeudi 28 avril

Jacques Ferron : L’histoire comme un roman
Exposition de Luc Gauvreau à la
Maison de la culture Frontenac

Dans le cadre du Festival Metropolis bleu, a eu lieu le lancement du conte-CD pour enfants L’amélanchier de Jacques Ferron adapté par Denis Côté ainsi que le vernissage d’une exposition sur Jacques Ferron à la maison de la culture Frontenac. Luc Gauvreau y a installé une multitude d’archives couvrant les champs d’intérêts variés de cet illustre écrivain, médecin et fondateur du Parti Rhinocéros en 1963 ayant comme devise « rhinocéros d’une mare à l’autre ». Le grand rhinocéros origamique conçu par Irene Ellenberg et Luc Gauvreau est un collage de personnalités critiquées par Ferron et de ce qu’il en pensait. Cartes géographiques de « son pays incertain » tel qui l’a imaginé, livres dont de véritables trésors, correspondances incluant l’enveloppe sur laquelle il continuait d’écrire, bref…

tout pour mieux connaître ce médecin pamphlétaire qui a marqué le Québec et que Pierre Vadeboncoeur décrivait ainsi : « …médecin humain, humble, d’une tendresse certaine, et appui pour la grande faiblesse des gens épris de justice pour eux et d’autre part l’artiste, plein d’invention, d’originalité d’un autre ordre, et néanmoins attentif à ce qui l’émeut.»

Jusqu’à la fin mai

Pour en savoir plus

Société des amis de Jacques Ferron

PAULIN Marguerite (2006). Jacques Ferron – le médecin, le politique et l’écrivain, éditions XYZ, 166 p.

FERRON Jacques (1998). La conférence inachevée – le pas de Gamelin et autres récits, éditions Lanctôt, 302 p. « synthèse de l’art ferronien » (P. Vadeboncoeur)

FERRON Jacques (2006). Chroniques littéraires de 1961 à 1981, éditions Lanctôt, 620 p.

CARREY Normand (Août 2006). « Jacques Ferron: transcending solitudes », Canadian Medical Association Journal , Vol 175, No.4, p.389 qui résume le film de Jean-Daniel Lafond :

Le cabinet du Docteur Ferron- la médecine était sa passion, l’écriture sa vie (2003)

 

Un peuple qui compte sur un autre y perd son âme et sa foi (Jacques Ferron)

Lorsque vous irez au Festival Metropolis Bleu- vous pourriez débarquer au Métro Champs de Mars pour admirer les vitraux de sa soeur,  Marcelle Ferron, signataire du refus Global.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :