Skip to content

Chaise électrique

21/10/2011

   

La chaise avec Frédéric Desager
Texte de Claude Paiement et Frédéric Desager
Mise en scène d’Eudore Belzile
Théâtre d’Aujourd’hui
Jusqu’au 12 novembre

Articles de D. Angiolini et de A. Bluteau

L’auteur et interprète, Frédéric Desager livre une intense performance, seul sur scène dans une salle intime pendant 90 minutes. Excellent imitateur, emprunt d’un humour noir, il y  incarne différents personnages dont Thomas Edison et Fred A. Leuchter, sous le nom de Todd dans la pièce. Ce dernier, connu également comme Mister Death, a agi comme expert scientifique de la défense au procès du néonazi Ernst Zündel, sans avoir les compétences et fut par conséquent complètement discrédité. Quant à Thomas Edison, il est dépeint comme un opportuniste peut-être à cause de sa réputation de s’être approprié certaines inventions que d’autres auraient initialement conçues mais qu’il développa par la suite. Détenant un nombre record de brevets, on lui doit l’ampoule électrique, le phonographe, le télégraphe, le kinétoscope, la pile alcaline et une multitude d’autres inventions. Sa contribution
à l’ingénierie funéraire en milieu carcéral avec la chaise électrique
est toutefois sujet de débat sur son apport à la société.

 «  Le génie est fait de 1% d’inspiration et de 99% de transpiration » disait Thomas Edison, mais nul doute que l’inspiration et la créativité sont des conditions sine qua non !  La chaise électrique a de surcroît inspiré autant les cinéastes que les artistes contemporains tels que Warhol (1966), Peter Fryer- Le Christ et la chaise (2009) ou Malachi Farrell ci-dessus avec cette installation de vignes qui perdent leurs feuilles après une décharge électrique accompagnée de sons et de secousses.  

Pour en savoir plus sur la peine de mort et sur Thomas Edison

La peine de mort – site d’ Amnestie International      

La peine de mort au cinéma – site Ecrannoir.fr    

JONNES Jill (2004). Edison, Tesla, Westinghouse, and the race to electrify the world, éditions Random House, 464 p.

ROSS Randall (2008). The wizard of Menlo Park, éditions Random house, 384 p.

ROSS Randall (8 octobre 2011). « The wizard and the mortal: Two sides of Genius », NY Times
Pour une comparaison entre Thomas Edison et Steve Jobs

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :