Skip to content

Rodin / Claudel

28/10/2011


  » Ma très bonne à deux genoux devant ton beau corps que j’étreins « – Rodin à Claudel en 1885

Rodin/Claudel  Première mondiale
Chorégraphie de Peter Quanz avec
Les Grands Ballets Canadiens
Jusqu’au 29 octobre

Articles de F.Doyon et F. Cabado

Ce ballet décrit la relation tumultueuse de Auguste Rodin et Camille Claudel en y incluant les membres de la famille Claudel et Rose Bleuret avec qui Rodin vécut toute sa vie. Installés depuis 1893 à la Villa des Brillants à Meudon, ils se marièrent en 1917 avant de mourir tous deux la même année.  L’enfer de Dante et Les fleurs du mal de Baudelaire furent deux sources d’inspiration de Rodin y compris Camille Claudel, son élève et sa muse. Claudel rêvait en revanche à un amour éternel, probablement comme celui de Vertumne et Popmnone dont elle fit la sculpture (ci-dessus). Grâce à son pouvoir de métamorphose, Vertumne, le dieu des jardins et des vergers, réussit à séduire sa bien-aimée et vécurent heureux pour l’éternité.  Malheureusement le destin de Claudel fut loin d’être aussi enviable.

Camille Claudel meurt délaissée de tous, après 30 années d’hospitalisation malgré son état jugé stable par les psychiatres. Un internement dans ces circonstances aurait été considéré abusif voire illégal, aujourd’hui. Une nouvelle loi relative aux consentements en soins psychiatriques  vient justement d’être votée en France cet été, tandis que
celle du Québec date de 1991, c.64, a.10.

Peter Quanz et Florian Ziemen, son consultant musical, ont opté pour trois compositeurs ayant fait de la musique pour ballets, Roussel, Ravel et  Debussy qui fut en plus très près de Camille Claudel. Cette triste histoire prend fin avec  Memoriam de Schnittke (1934-1998) écrit à la mort de sa mère dont l’écoute dévoile ses origines russes et son intérêt pour la musique sérielle.

DVD et lectures en lien

MOREL Jean-Paul (2011). Rodin Auguste– Faire avec ses mains ce que l’on voit,
éditions Mille et une nuits, 232 p.

DVD NUYTTEN Bruno (1988). Camille Claudel, 160 min.  avec I. Adjani et G. Depardieu

AYRAL-CLAUSE Odile (2005). Camille Claudel- sa vie, éditions Hazan, 336 p.

BONA Dominique (2006). Camille et Paul – la passion Claudel, éditions Grasset, 400 p.

   

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :