Skip to content

Recherche au collégial 2012

04/05/2012
tags:

 

Congrès de l’ACFAS  du 7 au 11 mai  au Palais des congrès de Montréal
Colloque de l’ARC  le mercredi 9 mai de 9h à 19h au Local 516
Enjeux de la recherche au collégial

Lundi débutera le 80e congrès de l’ACFAS avec ses 3 500 communications couvrant toutes les disciplines. Planifiez votre semaine en consultant le programme de l’Association francophone pour le savoir. Comme le démontre Sébastien Piché dans  La recherche collégiale : 40 ans de passion scientifique , la contribution des professeurs de cégep dans l’avancement des sciences fut et demeure significative malgré des conditions moins favorables pour la recherche; publié l’année dernière, cet ouvrage a été écrit en collaboration avec Monique Lasnier et Lynn Lapostolle- directrice de l’Association pour la recherche au collégial. L’ARC décernera également des Prix étudiants lors de son colloque qui se tiendra le 9 mai. Autre raison d’être fier de cette génération de jeunes étudiants articulés, engagés, créatifs,  respectueux et soucieux de l’environnement qui ont fait les manchettes ces derniers mois.

 

Voici les titres et résumés des 3 équipes gagnantes de cette année.

Simon Chausse et  Kevin Kaiser du Cégep de Saint-Laurent
Bacillus licheniformis : La solution miracle au problème des cyanobactéries? 
La recherche vise à déterminer l’efficacité de la bactérie Bacillus licheniformis pour lyser plusieurs genres de cyanobactéries, et à vérifier s’il existe un effet synergique entre la bactérie et une pastille d’amidon. L’expérience consiste à mettre en culture deux genres de cyanobactéries (Anabaena et Oscillatoria) et à tester trois traitements (témoin positif, avec Bacillus licheniformis et avec Bacillus licheniformis + amidon). Les résultats sont concluants pour le genre Anabeana et partiellement concluants pour Oscillatoria. Ainsi, on a vérifié l’effet lysant de Bacillus licheniformis et déterminé que l’ajout d’une pastille d’amidon amplifie ce pouvoir lysant.

Mélisande Masson du Collège John Abbott
Les femmes à la guerre : une participation multiforme
De tout temps, les femmes se sont battues pour une place en société. Pour bon nombre de gens, le sexe féminin est synonyme de douceur, de compassion et de pacifisme. Pourtant, il existe un grand nombre d’exemples de femmes ayant pris part, d’une manière ou d’une autre, à des conflits armés. Pour explorer le sujet plus en détail, voici une étude de cas qui s’intéresse, en particulier, à la participation de femmes au génocide rwandais.

Marie-Claude McDuff et Stéphanie Thériault du Cégep de Saint-Laurent
Étude d’impact du broutage excessif de la végétation du parc national
des Îles-de-Boucherville par les cerfs de Virginie
Le parc national des Îles-de-Boucherville abrite une population de cerfs de Virginie (Odocoileus virginianus) qui menace son écosystème. La recherche vise à évaluer l’impact du cerf de Virginie sur la végétation du parc. Des inventaires ont été effectués entre 2008 et 2011, à partir de placettes délimitées dans trois exclos installés à cette fin. L’analyse statistique révèle que, dans plusieurs cas, il existe des différences significatives entre les données à l’intérieur et à l’extérieur des exclos

  film Na Wewe 

N.B. Filmé au Burundi- pays frontalier avec le Rwanda, Na Wewe (photo du milieu) raconte la guerre civile entre les Hutus et les Tutsis. Ce film belge a été en nomination aux Oscars de 2011. L’année précédente, c’était le documentaire de Raymonde Provencher- Grace, Milly, Lucy…des fillettes soldates  qui nous avait touché. Cette année, des prix ont déjà été remis au film Rebelle ou War Witch en anglais, du québécois  Kim Nguyen, qui traite des enfants soldats.

4 commentaires leave one →
  1. Lacasse-Joubert Élise permalink
    04/05/2012 10:26

    Merci de m’y faire penser. Il faudrait bien que je réussisse à insérer ça dans mon horaire!

  2. Michel Dussault permalink
    04/05/2012 12:53

    On a plus d’une fois, par le passé, critiqué les cégeps.
    On en a fait souvent – et injustement – les « moutons
    noirs » et les « canards boiteux » du monde scolaire.
    Qui oserait parler de l’enseignement universitaire,
    de la façon dont on a parfois cherché à discréditer
    l’enseignement collégial ?!
    S’il se rencontre partout une part de bêtise, de médio-
    crité et d’incompétence, j’ai été, de mon côté, témoin,
    – pendant plus de trente ans et dans deux collèges -,
    de tant de signes éloquents de vitalité et de créativité
    intellectuelles comme de sollicitude pédagogique! Que
    de belles et grandes choses se sont faites ( et continuent
    de se faire) dans les cégeps…et les plus grandes
    resteront peut-être les plus méconnues!
    M.D.

    • 04/05/2012 13:10

      Et justement….Afin de ne plus rester dans l’ombre, l’ARC a préparé ce tiré-à-part intitulé: Les collèges sont dans le champ… de la recherche.
      À ce 80e congrès de l’ACFAS il y aura « 74 communications ayant comme première auteure ou premier auteur une chercheuse ou un chercheur de collège, deux activités Enjeux de la recherche proposées par l’Association pour la recherche au collégial et deux autres, par le Réseau Trans-tech, et trois colloques scientifiques organisés par des chercheurs de cégep ou de centre collégial de transfert de technologie ».
      http://vega.cvm.qc.ca/arc/doc/Acfas%202012_Tire_a_part.pdf

      • 10/05/2012 05:19

        L’Association pour la recherche au collégial a décerné hier le 1er prix Étudiants à Marie-Claude McDuff et Stéphanie Thériault du Cégep de Saint-Laurent pour l’impact du broutage excessif; le 2e à Simon Chausse et Kevin Kaiser du Cégep de Saint-Laurent pour l’utilisation des Bacillus licheniformis pour régler le problème des cyanobactéries et finalement le 3e à Mélisande Masson du Collège John Abbott pour sa recherche sur la participation des femmes en période de guerre. Bravo à tous ces étudiants et à leurs professeurs ! Longue vie aussi à l’Arc qui encourage la relève et promouvoit d’une aussi belle façon la recherche au Québec. Je voudrais également partager cette immense peine que nous avons et réitérer les propos de ma collègue Brigitte Faivre-Duboz au sujet de cet étudiant exemplaire du même programme et collège que les gagnants de l’ARC qui a perdu un oeil lors des manifestations de Victoriaville. Courage, espoir et bon rétablissement Maxence! Voir la vigile en son honneur: http://www.youtube.com/watch?v=mW8oSz-4UEA Et Lire absolument la lettre de B.Faivre-Duboz « C’est sur cet étudiant que l’on a tiré » Le Devoir 7 mai 2012 http://www.ledevoir.com/societe/education/349400/c-est-sur-cet-etudiant-qu-on-a-tire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :