Skip to content

Les trachiniennes

09/05/2012

 

Voir / Tout espoir/ Honte à boire/ Cendre noire/ Comme elles disent/ Le jour tombe/ Sûr/ Nulle armure/ Aux blessures/ Aux crocs des chiens/ Comme elles disent/ La nuit vient/ Rhizomes des amours noires/ Des glorieux étendards/ Flac flac/ Le vent raffole/ Où vont les courses folles-2/ Contre la lumière/ Soleil-2/ Creuset des larmes d’or/ Dans la plaine la plaie pour la nuit brille encore/ Pareil-2/ Aux chants des oiseaux morts/ A tous les coeurs dehors…/ Soleil-2 . Dithyrambe au soleil

 

Les Trachiniennes de Sophocle traduit par Robert Davreu
Mise en scène de Wajdi Mouawad
Théâtre du Nouveau Monde
8,15,22,29 mai et 4 juin

Les trachiniennes est la première de la trilogie Des femmes– coproduction des compagnies Abé Carré cé Carré du Québec et Carré de l’hypoténuse de France. Wajdi Mouawad rend cette pièce de Sophocle accessible aux  adolescents ou adultes n’ayant  lu qu’Homère comme auteur grec.  Elle gardera certainement leur attention avec sur scène un groupe rock, de l’eau a profusion et une de nos meilleures actrices de théâtre.  Les  3 musiciens présents ont eux-mêmes composé la musique des chœurs cantiques avec Bertrand Cantat- disponibles sur le CD Chœurs.  L’accent du chanteur d’origine chilienne Igor Quezada qui est sur scène  convient bien aux airs qui résonnent comme des chants sacrés corses.  Les paroles sont adaptées du texte de Sophocle à l’exception de Dithyrambe au soleil composé par Cantat et Mouawad.

Tραχίνιαι se déroule dans la cité grecque de Trachis avec Sylvie Drapeau dans le rôle de Déjanire, la femme d’Héraclès qui en voulant le subjuguer  avec un philtre d’amour lui inflige une mort atroce en lui offrant la tunique de Nessos; le centaure lui ayant dit avant de mourir :  » Fille du vieil Œnée, mon ultime cliente, considère le bon côté de l’aventure. Prends le sang de ma plaie dès qu’il sera séché; le sang près de la flèche imprégnée du venin de l’hydre monstrueux, créature de Lerne; et alors, tu auras un onguent efficace qui touchera le cœur d’Héraclès, à tel point qu’il ne regardera plus les femmes, sauf toi ! ».

Autres commentaires de A. Cadieux ou N. Petrowski et entrevue par I. Labarre
Antigone le 9, 16, 23, 30 mai et 5 juin – Électre le 10, 17, 24, 31 mai et 6 juin
D’ici 2015, Wajdi Mouawad montera les 4 autres:
Ajax, Philoctète, Œdipe roi et Œdipe à Colone

 

Pour en savoir plus sur Sophocle et le Cycle des femmes

Dossier de presse  du Théâtre du Nouveau Monde
Dossier pédagogique réalisé par Rénilde Gérardin de La Comédie de Reims
Extraits des 7 tragédies de Sophocle sur le site de remacle.org

 

Activités en lien avec les femmes au congrès de l’Acfas

Colloque #24 Savoirs, pratiques et défis : la recherche féministes du Québec
Responsables : Francine Descarries et Sandrine Ricci
Mercredi 9 mai au Palais des congrès  local 519B
Journée Femmes, sciences et génie : quelle place pour les femmes ?
Mercredi 9 mai à la Grande Bibliothèque

One Comment leave one →
  1. 13/05/2012 07:34

    Pour en savoir plus sur cette pièce et sur les tragédies grecques en général, voici 2 recommandations de lecture par une savante collègue professeure de philosophie au cégep de Saint-Laurent.
    ROMILLY de, Jacqueline (1970). La tragédie grecque, éditions PUF, 172 p.
    EASTERLING P.E. (1982). Sophocle’s Trachinie, Cambridge Press, 272 p.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :