Skip to content

Van Gogh

05/06/2012

 

« Le plus petit détail est essentiel à notre compréhension de l’univers
et de la place que nous occupons »

Van Gogh  de près
Commissaires : Cornelia Homburg et Anabelle  Kienle Ponka
Musée des beaux-arts du Canada
Jusqu’au 3 septembre

Van Gogh (1853-1890) de près dans toute sa sensibilité et sa splendeur ! En plus de ses iconiques tournesols et iris, on peut y humer ses roses, ses géraniums, ses zinnias de la famille des Asteraceae  et ses fritillaires de la  famille des Liliaceae. L’amandier en fleurs ci-dessus a était offert pour la naissance du  fils de Théo, baptisé  Vincent en l’honneur de son parrain. Une salle est également consacrée aux estampes japonaises  que Van Gogh  collectionnait. Fasciné par  la culture nippone il s’inspirait de leur sagesse et des artistes tels que Utagawa Hiroshige (1797-1858) ou Katsushika Hokusai (1760 -1849) qui avaient le don de se « concentrer sur l’infinie beauté de l’essentiel ».

Autres commentaires de J. Bronskill ou M.Cucchi ou  I. Paré

 

Sur le site du MBAC se trouvent quelques-uns des tableaux de l’exposition
Ainsi que le calendrier des activités , dont une conférence

Mercredi le 7 juin à 18h
Van Gogh and the Concept of Genius, par Joan Greer

Voir aussi billet du 27/09/2011 Cosmos et esthétique
comme quoi il était féru même en astronomie.

 

Puisque l’exposition Van Gogh : de près ne traite pas des problèmes de santé de l’artiste voici quelques références sur cet aspect complexe ayant mené à une trentaine de diagnostiques dont la porphyrie, le syndrome de Ménière, l’épilepsie, des maladies mentales, des  problèmes de visions, etc.

Lectures en lien

ARNOLD Wilfred (1992). Vincent Van Gogh: Chemicals, crises and creativity, éditions Birkhauser 332p. Review dans le NEJM 329:11 du 7 octobre 1993 et du même auteur un diaporama Vincent  Van  Gogh, the  cypress- and  the  other  tree (2010)

DIEGUEZ Sebastian (septembre 2006). « Van Gogh , le champ du désespoir« ,
Cerveau & Psycho no.17

BLUME Dietrich (1er avril 2002). »The illness of Vincent van Gogh », 
Am J Psychiatry.
2002 vol.159 p.519-526

HARRIS C. James (19 mai 2010). « Courtyartd of the hospital at Arles« ,
JAMA. 2010 vol.303 no.19 p.1892-1892

WATERS Hannah (5 avril 2012). » The science of Van Gogh« , sur le site  The scientist

ASADA Kazunori (8 février 2012). « The day I saw Van Gogh’s genius in a new light »
sur le site Asada’s memorandum.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :