Skip to content

Pathologies & Arts – diapo du mois

25/11/2012

 

Diapositive du mois tirée du tableau Pathologies & Arts

 

Fra Angelico, Diego Rivera, Otto Dix et Salvador Dali auraient très bien pu représenter respectivement les évènements de ce mois de novembre en commençant par la Toussaint le 1er et le jour des Morts le lendemain, le jour du Souvenir et évidemment Movember. Ce dernier est un mouvement de solidarité masculine, qui depuis 2004 permet de ramasser des fonds pour la recherche de maladies affectant les hommes- tel que le cancer de la prostate qui touche 1 homme sur 7.

Soulignons plutôt une journée moins connue; celle de la mort de David Marine (1880-1976) dont les recherches sur le goitre ont mené à la législation sur la prophylaxie par simple ajout d’iode dans le sel évitant également des cas de crétinisme dans certains pays du monde. L’utilisation de l’iode radioactif pour le traitement des cancers de la thyroïde s’en est suivie. Le site Sciencelens.com a souligné l’événement au début du mois. Bien qu’en excès, le sel est responsable de l’hypertension, l’iode que l’on y retrouve est indispensable pour la synthèse d’hormones thyroïdiennes.   Dans le cas d’une telle carence, la glande s’hypertrophie et forme une bosse typique du goitre endémique.

Plusieurs toiles du XVIIe siècle recèlent des cas de goitre, mais parmi la plus connue c’est celle du Bain Turc au Musée du Louvre.  Le talent de Jean-Auguste-Dominique Ingres (1780-1867)  pour le dessin a toujours fait l’unanimité dans le monde des arts. Ce n’était pourtant pas le cas pour ses tableaux jugés immorales à l’époque, comme celui-ci acheté par le Prince Napoléon pour sa femme Clotilde qui le refusa. Ingres alors âgé de 82 ans en profita pour la retravailler et à ses yeux Le bain Turc  est son œuvre la plus réussie. On peut y voir les signes d’un goitre (lobe saillant de la glande thyroïde) avec hypothyroïdie (accumulation de graisses et perte de concentration). Fréquent chez les femmes de 40 ans et plus, l’hypothyroïdie se contrôle facilement par la prise quotidienne de l’hormone thyroïdienne de synthèse –  la lévothyroxine.

 

Pour en savoir plus

CARPENTER (avril 2005). »David Marine and the problem of goiter« ,
The American Society for Nutritional Sciences Vo.135 no.4 p.675-680

Hypothyroïdie sur Passeportsanté.net et Association Française des Malades de la Thyroïde

BONDENSON Lennart et Ann-Greth (déc. 2003). « Michelangelo’s divine goitre« , Journal of the Royal Society of Medecine 96(12):609-611 Voir aussi billet du 27/07/2012  Secret du Vatican

HAGEN Rose-Marie & Rainer (2007). Les dessous des chefs-d’œuvrede la tapisserie de Bayeux à Diego Rivera, éditions Taschen, coffret de 2 volumes,720 p.

WILLEM Pierre (2010). Les pathologies de la thyroïde, éditions Du Dauphin 172 p.

BÉLANGER Raphaël (2011). Thyroïde enfin comprendre !, éditions Broquet 200 p.

CREMER Gabrielle (2012). Docteur, c’est la thyroïde ? , éditionsAlpen, 96 p.

 

Et terminons avec  quelques pastiches de tableaux d’Ingres par des artistes contemporains.

Le bain turc par Anton Solomoukha
La baigneuse sur les pochettes de disque de divers artistes
Made in Japan – La grande odalisque de Martial Raysse

Autres pastiches de grands maîtres sur les sites suivants :
Gilderic.wordpress.com, Nikosolo.voila.net, Artrenewal.org,
Et Astérix à la manière de Bruegel, Rembrandt, Rigaud, etc …

Pathologies & Arts – Diapo du mois dernier

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :