Skip to content

RVCQ 2013 1/4

18/02/2013
tags:

Les Rendez-Vous du Cinéma Québécois du 21 février au 3 mars

RVCQ 2013

Possibilité de voir ou revoir les grands films du cinéma québécois tels que Mars & Avril, Les manèges humains et Roméo onze présentés au festival de Karlovy Vary;  Bestiaire et Le météore au festival de Berlin 2012 et 2013 respectivement; Laurence Anyways au festival de Cannes; Camion au festival de Toronto; Ainsi qu’ Inch’Allah d’Anaïs Barbeau-Lavalette nommée la semaine dernière Artiste de la paix 2012  et Rebelle de Kim Nguyen en nomination aux Oscars.
Les films d’animation et les documentaires seront aussi du rendez-vous,
incluant le percutant et troublant documentaire :

Dérapages de Paul Arcand séance 3103
Samedi 2 mars à 17h30 CQ

Au cours des dernières 5 années, les accidents de la route ont causé au Québec 2623 blessés graves et 725 morts de jeunes entre 16 et 24 ans. Se rajoute en plus les innombrables victimes collatérales i.e. amis et membres de la famille affectés et traumatisés pour le restant de leur vie par ces drames. Depuis avril dernier, il est strictement interdit au moins de 21 ans de conduire après avoir bu =  Zéro alcool ! Pour les adultes la norme est de 80 mg par 100 ml de sang.
Calcul du taux d’alcoolémie sur le site educalcool.ca
Dispositifs antidémarrages éthylométriques
Facteurs qui influencent son absorption
Coupons Cool Taxi

Déparapages_montage

Pour en savoir plus sur les effets de l’alcool sur le cerveau des jeunes adolescents

BUTLER Katy (4 juillets 2006). « The grim neurology of Teenage drinking« ,  NY Times
Qui cite une ancienne étude du Dr.Susan Tapert illustrant une diminution des activités cérébrales chez des jeunes de 15 ans ayant consommé l’alcool de façon abusive (IRM du bas versus jeune de 15 ans ne buvant pas sur celle du haut).

Une nocivité particulière de l’alcool à l’adolescence (5 janvier 2013) DrogAddiction.com
Blogue du Centre National de Prévention, d’Études et de Recherches en Toxicomanie
Qui résume ainsi les résultats du Dr. Mickaël Naassila publiés dans Neuropharmacology en décembre dernier : « L’intoxication répétée au cours de l’adolescence provoque des modifications dans le cerveau. Le noyau accumbens, région qui joue un rôle primordial dans le comportement addictif, est moins réactif à long terme à une réexposition à l’alcool. Les auteurs identifient une diminution de l’expression de gènes codant la pro-enképhaline et le transporteur de la sérotonine. Ce qui peut expliquer leur plus grande vulnérabilité face à l’alcool. »

Et Le cerveau à tous ses niveaux.

Voir les 4  prochains billets RVCQ  2013

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :