Skip to content

François d’Assise

13/03/2013

St-Francois d Assise et Giotto

Diapositives de « L’histoire de la médecine en Italie, une autre façon de parler Art »

François 1er est le nouveau pape des catholiques et rend ainsi  hommage au Saint Patron de l’écologie. Saint-François-d’Assise (1182 – 1226) est né en Italie dans la région d’Ombrie à Assise ou Assisi en italien. Sa mère étant française il se faisait appelé Francesco.
Fondateur de l’ordre des Franciscains il a un peu plus de  800 ans, Saint-François d’Assise vivait par choix dans la frugalité et n’hésitait pas à dénoncer les injustices. Amoureux de la nature et des animaux, il écrit le Cantique de frère soleil ou des créatures et prêchait que l’on respecte  tous les êtres vivants de la planète de façon égale.  De magnifiques fresques de Giotto di Bondone (1266-1337), ami de Dante dont il fit également le portrait, ornent la majestueuse Basilique Saint-François sur les flancs du mont Subasio à Assise. L’église  inférieure avait était construite en un temps record grâce au travail ardu des  fidèles qui vouaient un respect immense à Saint-François béatifié seulement 2 ans après sa mort. À l’instar de Saint-François-d’Assise, Jorge Mario Bergoglio, devenu aujourd’hui François 1er, a la réputation d’avoir renoncé au luxe, d’être humble et près du peuple. Il devient aujourd’hui le premier pape jésuite et le premier pape sud-américain.

 

Pour en savoir plus sur Saint-François-d’Assise

Fresques de la Basilique Saint-François d’Assise

BUISINE Alain (1998). Le premier tableau : La légende de St-François d’Assise et ses peintres, éditions Presses Universitaires du Septentrion, 136 p.

Saint-François dans le désert de Bellini – L’Art en question 7 & Entrevue avec Thomas Golsenne

Coll. (2010). Le Totum– François d’Assise – écrits, vies, témoignages,
éditions Franciscaines, 3400 p.

ELIE Marie-Pierre (octobre 2010). «Miracles et médecine – Canonisé par la science…comprendre comment on fabrique les saints», Québec Science vol.48 no.2 p.26-31

« Les Saints : Modèles pour le mouvement écologiques catholiques »
L’Amérindienne Kateri Tekakwitha (1656-1680) est également sainte patronne de l’écologie.

 

Autres billets sur l’Italie :  Secrets du Vatican

Les sciences à FlorenceGuggenheim de VeniseRome ,  Bologne  et  Padoue

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :