Skip to content

« F » pour festin de Ferrer

15/12/2013
tags:

Pietro Longhi 1755Dans le cadre de l’ABCD’aire resto

Restaurant Europea
Chef – Jérôme Ferrer
1227 de la montagne
514-398-9229

Le Festin de Ferrer est une expérience unique en son genre, car non seulement la nourriture y est exquise, mais Jérôme Ferrer est un maître incontesté dans l’art de recevoir avec ses mille et une petites attentions tout au long d’un repas qui se décline en plusieurs tableaux. Dès le lever du rideau, on est estomaqué par le décor, les accessoires, les agencements  sublimes de couleurs, d’arômes et de saveurs.

 

On est ébahi à l’arrivées des surprises délectables et des mignardises qui clorent le festin. Ovation et applaudissements à tout rompre pour ce chef étoilé ! On ne cherche ensuite qu’à se trouver une autre occasion à célébrer pour y retourner. Comme tout hôte soucieux de satisfaire ses invités, Jérôme Ferrer offre aussi des repas gastronomiques végétariens et végétaliens; et pour ceux qui ne peuvent se déplacer durant le temps des fêtes, des repas prêts à emporter.

Le hors-d’oeuvre artistique ci-haut est de l’école de Pietro Longhi et représente le banquet donné en 1755 au Palazzo Barbaro Nani sur la Giudecca – île de la lagune de Venise , en l’honneur de Clément Auguste, prince-évêque de Cologne. En conférence au MBAM il y a quelques semaines  (lire le billet Rhino de Longhi), François Filiatrault faisait remarquer  la mutuelle admiration entre Longhi et l’auteur dramatique Carlo Goldoni (1707-1793). L’extrait ci-dessous de Le Morbinose, de Goldoni, figure en exergue du livre d’Alain Buisine – Cènes et banquets de Venise, et illustre merveilleusement bien le théâtre gastronomique de la Sérénissime au XVIIIe siècle ainsi que l’extase que l’on a lorsque l’on se remémore notre repas chez Europea.

Restaurant Europea de Jérôme Ferrer

Giacometto : Quel risotto !
– Risotto aux langoustines. Émulsion d’une sauce de Vin de Paille;
Nem de langoustine en suspension.
Andreetta : Et quelle soupe !
– Capuccino de crème de homard à la purée de truffe.
Ottavio : La viande était exquise.
– Joue de veau du Québec braisée lentement à la façon Ferrer aux écorces d’agrumes;
Lamelles de pommes fondantes et topinambours.
Felippo : Quel mouton ! … J’en raffole !
– Canon d’agneau du Québec pepper dew et fruits secs épicés jus réduit. *
Felippo : Les colombes étaient magnifiques.
– La poule de Cornouailles cuite au foin dans une cocotte; Légumes racines crousti-fondants,
son bouillon poule au pot à l’infusion de galanga; Entremet d’un bulbe de céleri en béarnaise.
Andreetta : Surtout en cette saison.
Giacometto : Cette viande à l’ail était délicieuse.
– Short rib de bison braisé et boucanné au bois d’érable, sauce BBQ;
Millefeuille de légumes et échalote braisée; Croustilles de légumes racines.
Giacometto : Cette belle salade, n’était-elle pas attirante ?
– Salade Gourmande « rose des près » aux légumes grillés, mesclun de pousses diaboliques. *
Felippo : Et ce dessert ? Il n’y avait pas moyen de faire mieux.
FERRER Jérôme (2012). Les secret des desserts révélés par Jérôme Ferrer,LaPresse 124p
* FERRER Jérôme (2011).Mes restos, mes recettes du rêves à la réalité,La Presse 200p
Autres délices de Jérôme Ferrer sur le site du restaurant Europea.

Notez que Jérôme Ferrer vient d’inaugurer
le Centre de Transformation Agroalimentaires Tradition et Qualité – CDA-TEQ
Voici quelques parutions récentes en Nutrition, gastronomie et chimie

Nutrition_Gastronomie_Chimie 2013

VEGA César, UBBINK Job et LINDEN van der Erik (2012). The Kitchen as Laboratory: Reflections on the Science of Food and Cooking, éditions Columbia UPress, 336 p.

MOURITSEN G. Ole et STYRBAEK Klavs (2014). Umami: Unlocking the Secrets of the Fifth Taste, éditions Columbia UPress, 288 p.

HUIS van Arnold, GURP van Henk et DICKE Marcel (2014).The Insect Cookbook: Food for a Sustainable Planet, éditions Columbia UPress, 216 p.

SCRINIS Gyorgy (2013). Nutritionism: The Science and Politics of Dietary Advice, éditions Columbia UPress, 368 p.et Entrevue avec l’auteur

CARDINALE Bruno et SEVENANT Van René (2010). Analyse des phénomènes et transformations culinaires : Technologie appliquée, éditions Delagrave, 160 p.

HAUMONT Raphaël (2013). Un chimiste en cuisine, éditions Dunod, 184 p.

 

Voir aussi « C » pour chocolatine, « S » pour sushis, Le filet, Maison Boulud et 5e péché à Sin City ainsi que tous les prochains ABCD’aire resto dans la section « Restaurant  ».

One Comment leave one →
  1. Lacasse-Joubert Élise permalink
    02/01/2014 17:01

    Très invitant et j’en « ai l’eau à la bouche »!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :