Skip to content

Les Impatients 2014

01/02/2014

Mylène Viger_ Les ImpatientsExposition-Encan
Parle-moi d’amour
Jusqu’au 10 mars

À la Galerie Les Impatients
Chapelle Historique du Bon Pasteur
100 rue Sherbrooke Est

# 110  de Mylène Viger
L’inaudible battement de ma voix

 

James Hydman et Jo-Anne Kane seront les porte-paroles de la 16e  édition de Parle-moi d’amour, l’exposition-bénéfice des Impatients – organisme pour personnes atteintes de problèmes de santé mentale. James Hydman « parle  d’amour » depuis septembre, dans le cadre du Studio littéraire Amours romanesques. Il reprendra ce printemps, avec la lecture des extraits de L’insoutenable légèreté de l’être le 31 mars et de L’amant de Lady Chatterley le 5 mai  au Théâtre de 4’sous. Quant à Jo-Anne Kane, elle est le cupidon artistique de la Banque Nationale, car grâce à elle, les employés admirent quotidiennement des tableaux d’artistes québécois et canadiens de la riche Collection B.N. comprenant au-delà de sept mille oeuvres. Lors de la cérémonie de clôture, les 200 œuvres de l’exposition Parle-moi d’amour, crées par des Impatients et des artistes de renoms, seront remis à ceux qui auront misés suffisamment haut durant l’encan silencieux tout au long de l’évènement.

Le jeu (à Joseph Beuys) de Richard-Max Tremblay, Tout le monde est une drôle de personne de Sylvie Cotton et Droit au cœur de Pierre Blanchette font partie de cette exposition.
Vous n’avez donc que  jusqu’au 10 mars  pour faire votre mise. À qui la chance ?
Le catalogue complet se trouve sur impatients.ca

L’artiste et photographe Richard-Max Tremblay fait ici brillamment allusion à la boîte en bois de Joseph Beuys (1921-1986) dans laquelle l’artiste allemand y inscrivit « Intuition ». Figure marquante en art contemporain issu du mouvement Fluxus, Beuys voulut ainsi laisser libre cours à l’ intuition et l’inspiration de l’acquéreur de la boite, pour la remplir à sa guise et en faire une nouvelle oeuvre; cela rejoint aussi ses  convictions qu’il y a de la créativité latente partout et chez chacun de nous,  d’où sa fameuse citation : « chaque homme est un artiste ».
Les œuvres des Impatients en sont justement la preuve !

Pour en savoir plus sur Joseph Beuys

ANTOINE Jean-Philippe (2011). La traversée du XXe siècle : Joseph Beuys, l’image et le souvenir, éd. Presses du réel, 416 p. Entrevue avec l’auteur sur Franceculture.fr

PORET Jeanne (janv. 2014). « 10 choses à savoir sur…Joseph Beuys  » sur blog.artsper.com

À travers cette écoute et lectures, vous comprendrez la raison de ses thèmes récurrents de Croix-Rouge, feutre, miel, graisse, et autres composés organiques. Créateur du concept de sculpture sociale et membre fondateur du Partie vert allemand, Joseph Beuys entama également un projet de plantation de 7 000 chênes à Kassel et puis à travers la planète.

—————————————————————————————————————

Voir références au billet Les impatients 2013  et ceux de la rubrique Maladie mentale
Activités dans le cadre de la Semaine nationale de prévention du suicide 2-8 février

Ne manquez pas non plus le spectacle présenté par Danse Danse
« sur la démence dans ce qu’elle a de terrible et de libérateur »
Get a revolver  d’Helena Waldmann avec Brit Rodemund
5e salle de la Place des Arts du 11 au 15 février

One Comment leave one →
  1. 11/02/2014 23:02

    De manières touchante, sensible et profonde, Helena Waldmann nous fait pénétrer dans les méandres du cerveau d’un patient souffrant de démence, interprété par la magnifique Brit Rodemund. C’est pour ce rôle précisément qu’elle s’est vue mériter le titre de Meilleure danseuse en 2011 par Tanz.
    À voir absolument d’ici le 15 février !
    Dans Get a revolver, vous entendrez des extraits d’entrevues avec le sociologue Reimer Gronemever de l’Université de Giessen et co-auteur de :
    Helping People at the End of their Lives:
    Hospice and Palliative Care in Europe, éditions Lit Verlag, 320 p.
    Quant au Dr. Frank Heppner de l’institut de Neuropathologie du Charité Hospital de Berlin, il vous expliquera les modifications anatomiques d’un cerveau causées par la maladie de l’Alzheimer telle que l’atrophie de l’hippocampe – structure associée à la mémoire et sur laquelle se base également la technique utilisée par le Neuro à McGill pour dépister la maladie d’Alzheimer (28 janvier 2013):
    http://francais.mni.mcgill.ca/media/news/item/?item_id=219059
    Tandis que sur la page web du Berlin School of Integrative Oncology, vous trouverez des publications récentes du Dr. Frank Hepper, qui a démontré que les microglies entourant les plaques de protéines bêta amyloïdes n’accomplissent plus leurs fonctions normalement, mais qu’heureusement à l’aide d’anticorps contre ces protéines ont réussirait à renverser la situation.
    Helmholtz Association of German Research Centres. « New findings on the brain’s immune cells during Alzheimer’s disease progression. » ScienceDaily, 11 April 2013 http://www.sciencedaily.com/releases/2013/04/130411124008.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :