Skip to content

Poètes au Met bleu 2014

02/05/2014

Festival littéraire international de Montréal Metropolis bleu jusqu’au 4 mai
Consultez la brochure en ligne pour connaître les lectures de poésie;
Voici tout de même 5 activités auxquelles participeront des poètes
ainsi qu’une de leur publication :

Au cœur de la création avec entre autre Natasha Kanapé Fontaine
Dimanche 4 mai à 13h30 #146 Salle Jardin – gratuit
Voir aussi les billets Plume et Bitume et Présence autochtone 2013
ainsi que RVCQ 2014 – premières nations et ne manquez pas
la Biennale d’art contemporain autochtone  jusqu’au 21 juin
Manifeste Assi (2014)

Scientists for love avec Leigh Kostidilis
Samedi 3 mai à 11h dans le lobby – gratuit
Critique dans Americanscientist.org
Hypotheticals (2011)

Lancement de recueils de poésie aux éditions Bookthug
Light, Light (2014) de Julie Joosten et autres …
Samedi 3 mai à 16h #109 Salle Jardin – gratuit

Patrick Lafontaine – poète ambulant
en préambule à Chantal Thomas et à David Foenkinos
Samedi 3 mai à 13h #88 Verrière $10 et à 15h #104 Salle Godin $15
L’ambition du vide (1997)

The Walrus talks avec plusieurs auteurs dont Zoe Whittall
Samedi 3 mai à 14h #94 au Musée McCord $15 et
Becoming a writer à 19h #125 Salle jardin – gratuit
Precordial thump (2008)

Poètes au Festival Met bleu 2014

Poésie au Festival Met bleu 2014

Light Light de Julie Joosten – note de l’éditeur

Moving from the Enlightenment science of natural history to the contemporary science of global warming, Light Light is a provocative engagement with the technologies and languages that shape discourses of knowing. It bridges the histories of botany, empire, and mind to take up the claim of “objectivity” as the dissolution of a discrete self and thus explores the mind’s movement toward and with the world.

L’ambition du vide de Patrick Lafontaine – extraits p.38 et p.52

l’univers entier ne se résume qu’à cela. pupille, anus, astres. la mort même dans le cercle de la terre. tout se contient de cette forme d’absence. et tout s’y heurte. tu n’auras jamais assez de silence pour comprendre le vide. […]
la poésie ne serait-elle, en dernière analyse qu’un divertissement, le plus près de la vérité de la mort, peut-être. Comment donc satisfaire l’ambition du vide. peut-être par l’effacement des marques, comme la vague. l’humilité dans le vortex dévorant. peut-être par l’abandon même, après celui de l’ombre que l’on est, de l’ombre que l’on chasse. […]

Precordial thump de Zoe Whittall – extrait p.20

Exercice CADUCEUS MAJOR for infectious diseases and emerging prepardness

You say, camped beside a stimulated blast/ one in one thousand emerging medical personnel playing/ fake terrorist attack./ Afterwards, home and hypothermic, I offer/ comfrey salve and potato soup, rub/ The space between blades,/ twirl a heartbreaker curl/ around stories of mass disaster training,/embedded skin.

Autres suggestions pour le Festival Metropolis bleu dans les 2 précédents billets
Voir aussi la rubrique Poésie sur ce site et le billet Poésie scientifique.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :