Skip to content

Musée d’histoire de la médecine à Berlin

07/08/2014

Medzinhistorisches museum BerlinMedizinhistorisches Museum der Charité
Musée d’histoire de la médecine de La Charité de Berlin

Charitéplatz 1 ou Schumannstraße 21/22
Station de S-Bahn Hauptbahnhof

Image de Christoph Weber
www.bmm-charite.de

Le roi Frédéric 1er de Prusse (1657-1713), grand-père de Frédéric le Grand, fit construire un amphithéâtre d’anatomie à Berlin en 1713 comprenant 167 places. Dirigé par le Royal Society of Sciences, on y effectua 8 000 dissections durant la période de 1756 a 1796, soit le plus grand nombre dans un établissement universitaire au nord des Alpes. Adjacent cet édifice, son fils Frédéric-Guillaume 1er de Prusse, inaugura en 1727 un hôpital qui prit le nom de La Charité, a l’emplacement même où son père avait construit un bâtiment en 1710 pour mettre en quarantaine les victimes éventuelles de la peste, mais Berlin fut heureusement épargnée.

Le musée comprend une partie importante des spécimens d’anatomie et de pathologie provenant de la collection de Rudolf Virchow (1821-1902) qui ont survécu aux bombardements et des centaines d’autres, tous bien identifiés et organisés. Déformations osseuses, hydrocéphales, foetus anormaux, calculs biliaires, mégacôlons font partie de cette riche collection dont quelques exemples sont sur le site du musée, ainsi que dans divers musées d’histoire de la médecine d’Allemagne.

Au premier étage du Musée d’histoire de la médecine de Berlin, on retrouve quelques objets du XVIe siècle ayant appartenu a Johannes Magirus (1615-1697) philosophe aristotélicien, qui après avoir étudié à Padoue entreprit des études en médecine à l’Université de Marbourg – la plus ancienne université protestante au monde. Au dernier étage, sont exposés des instruments médicaux incluant, pour chaque appareil, une étude de cas réelle de patients traités à La Charité. L’image à la une, est un modèle interactif des muscles de l’oeil que l’on peut activer individuellement en tirant sur chacune des cordes. Un monument en l’honneur de l’ophtalmologiste Albrecht Von Graefe (1828 1870) se trouve au coin de la rue. C’est à lui que l’on doit l’iridectomie comme tout premier traitement efficace pour le glaucome qui consiste a effectué une incision à la périphérie de l’iris, afin de faire évacuer l’humeur aqueuse et diminuer ainsi la pression intra oculaire. Il conçut aussi un scalpel pour la chirurgie de la cataracte et sa technique fut utilisée pour plus d’un siècle.

Musée de l'histoire de la médecine à Berlin

À gauche, une photo de Navena Widulin de l’amphithéâtre d’anatomie et à droite le monument en hommage à Albrecht Von Graefe.  D’autres figures historiques de l’histoire de la médecine à Berlin son décrit dans le livre d’Isabel Atzl disponible au Musée. Sur la page couverture on y voit :

AUL EHRLICH 1854-1915 récipiendaire du prix Nobel de 1908 avec Metchnikov pour leurs travaux sur l’immunité. Considéré comme le père de la chimiothérapie, il développa le Salvarsan, le 1er médicament efficace contre la syphilis.

JOHANN LUCAS SCHONLEIN 1793-1864 médecin de Frédéric-Guillaume IV et professeur de Rudolf Virchow il fut un des premiers a enseigné en allemand au lieu du latin et décrit le purpura rhumatoïde d’origine allergique qui porte aussi le nom de purpura de Henoch-Schönlein.

RAHEL HIRSCH 1870-1953 1ère femme professeure à La charité et première femme juive a avoir obtenue le titre de médecin en Prusse, mais due quitter durant la guerre. Notez que ce n’est qu’en 1908, que les femmes eurent le droit d’étudier la médecine en Prusse.

RUDOLF VIRCHOW 1821-1902 pathologiste prônant l’éducation pour tous, considéré comme l’un des fondateurs de la médecine sociale. À son origine, le musée comprenait en grande partie sa collection personnelle.

Livres au Musée d'histoire de la médecine à Berlin

Lectures en lien

LENNIG Petra (2010). The Charite in Berlin Highlights from 3 centuries, 65 p.

ATZL Isabel (2010). Historical figures from three hundred years of medecine in Berlin, 81 p.

Coll. (2003). Samariter – Arzt und Patient, 57 p. En Allemand seulement, avec en page couverture une lithographie d’Anatoli Kaplan Am Bett einer Kranken (1979).

Vidéo sur l’Hôpital La Charité de ses origines à aujourd’hui

Autres livres disponibles au musée

Voir aussi les billets sur l’amphithéâtre d’anatomie de Padoue , les modèles anatomiques en cire de Bologne et de Florence, le Musée national d’art sanitaire à Rome,  le Musée de pathologie et d’anatomie à Vienne, le Musée de la contraception à Vienne et le Musée d’histoire de la médecine à Vienne.

 

 

Le Musée de l’histoire de la médecine de Berlin est à proximité de :

Naturkundemuseum ou Musée d’Histoire naturelle au Invalidenstraße 43

Hamburger Bahnhof – Museum für Gegenwart ou Musée d’art Contemporain au Invalidenstraße 50-51

Auf die hand  pour un repas santé ou une pause-café au Luisenstraße 45

Arte Luise Kunsthotel au Luisenstraße 19, pour passer la nuit dans une chambre originale signée par un artiste. L’escalier est tapissé d’aphorisme du philosophe berlinois Wilhelm Schmid auteur de Le bonheur – un idéal qui rend malheureux  aux éditions Autrement (2014).

 

Les prochains billets porteront sur diverses expositions en cours à Berlin, des suggestions d’excursions et  des faits saillants de la 8e Biennale d’art contemporain de Berlin qui vient de se terminer.

One Comment leave one →
  1. Lacasse-Joubert Élise permalink
    09/08/2014 09:13

    Très intéressant ton billet sur le Musée de la médecine à Berlin; ça donne le goût d’y aller! J’ai hâte de lire tes autres billets.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :