Skip to content

World Press Photo 2014

12/09/2014
tags:

Brent Stirton_WPP2014World Press Photo – Montréal 2014
Marché Bonsecours au 325 rue de la Commune
Jusqu’au 28 septembre

Prochaines villes hôtes

 

1er Prix Portraits posés
de Brent Stirton Reportage Getty Images
worldpressphoto.org

 

Lorsque l’on pense au photojournalisme, ce sont des images-chocs qui nous viennent d’abord en tête et vous en verrez plusieurs au Word Press Photo 2014 à Montréal. Certaines suscitent la colère et l’indignation face aux actes de cruauté dont ont été témoins d’intrépides photographes; mais devant d’autres drames humains, vous risquez de fondre en larmes ex. celle de Taslima Akhter d’un homme trouvé sans vie, lors de l’effondrement de l’usine textile au Bangladesh, serrant dans ses bras une autre victime, ou celle de Fred Ramos de lambeaux de vêtements dont on devine toute l’horreur que ces jeunes du El Salvador ont dû subir.

L’exposition affiche également la combativité positive qui a permis à des patients de traverser de dures épreuves ex. lymphome d’une heptathlonienne et brûlures d’un soldat qui s’est trouvé à remonter le moral des autres blessés – photos du suédois Peter Holgersson et de Peter Van Agtmael respectivement.

Pour équilibrer le tout, les clichés de la nature provoquent l’émerveillement avec les bonobos de Christian Ziegler– photographe auréolé maintes fois au WPP, le cougar de Steve Winter, les guillemots ou Uria aalge de Markus Varesvuo, et cette créature sortie tout droit d’un livre de Tolkien qu’est le Vulpus zerda ou fennec et dont le photographe Bruno D’Amicis nous a rassuré qu’il a retrouvé sa liberté.

Quant à la Photo de l’année de John Stanmeyer pour le reportage « To walk the world« , National Geographic décembre 2013, elle illustre de manière poétique l’état du monde et l’ère numérique dans lesquels nous vivons.

La photo ci-haut est de Brent Stirton, autre photojournaliste qui cumule des prix au WPP. Ces enfants albinos fréquentent l’école Vivekananda Mission au nord-est de l’Inde, qui est responsable du plus grand orphelinat de la région et qui s’assure de fournir une éducation aux enfants défavorisés ou handicapés. L’albinisme est une affection héréditaire dans laquelle il y a un manque ou une absence de mélanine – pigment responsable de la couleur de la peau, des cheveux et des yeux. Des problèmes de vision sont également fréquents. Il existe principalement 2 types d’albinismes- oculaire AO et oculocutané AOC et comme son nom l’indique l’AOC, affecte également la peau. Quatre mutations différentes sont possibles dans le cas de l’AOC, qui peut se retrouver sous formes atténuées. Dans certaines formes d’albinisme, les personnes peuvent tout de même avoir les cheveux bruns ou roux. Plus d’informations sur le site Orpha.net, tandis que sur le site de Brent Stirton vous trouverez des photos d’une grande charge émotionnelle  de ses projets antérieures sur les victimes du SIDA et des mines antipersonnel, ainsi que la série portant sur le braconnage des défenses d’éléphant ou des cornes de rhinocéros que l’on a vu en 2012.

Autres commentaires de J.Delgado, C.Mercille ou le communiqué d’Oxfam-Québec

WPP2014_Ziegler_Winter_Varesvuo_DAmicis

World Press Photo des années antérieures sur ce site:  201320122011
Voir aussi les billets Drone: l’image automatisée, National Geographic, Neuro Portrait,
Musée de la photographie à Stockholm et à Berlin.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :