Skip to content

Prix Emile-Nelligan 2015

05/05/2015

Le Prix Émile-Nelligan 2015 a été décerné à Roxane Desjardins pour Ciseaux, publié aux éditions Les Herbes Rouges, 84 p.. L’llustration de la page couverture est de Coco-Simone Finken, lauréate avec Roxane Desjardins d’Expozine 2013 pour Cannibale maison.

Roxanne Desjardinsp.66
plutôt que d’écrire je suspends l’impression
des rivières dans un paragraphe obtus

l’encre glisse carré dans une imposture
après demain l’autre désir de l’autre
(épingler son orgueil)

p.67
cela ne fait rien de ne plus arriver
je joue dans la tête avec des amanchures de pauvre
cela ne me fait plus rien de nous renverser comme une planète
je porte ce visage parce qu’il est léger
et le front de toute révolte

 

Voici des extraits des deux autres finalistes 2015

D’une main sauvage de Virginie Beauregard D. aux éditions de L’écrou, 132 p.

p.53 On se rend compte/de l’excédent d’air/qui accompagne le poumon// aidés du ciel/auquel se suspend la terre p.54 à tracer/ brouillard de sucre/sur la mémoire// on finit par jouer du tambour entre la peau et la chair// à/ faire rire/ les démons/ des entre-là p.55 encore à/boire/des lacs gelés// se cacher/dans les cendres d’Islande/pour étouffer le chahut/en riant p.56 la fumée s’éventre// comme// contingent// d’hommes// au chômage

 

Manifeste Assi de Natasha Kanapé Fontaine aux éditions Mémoire d’encrier, 88 p.

p.5 […] Assi en innu veut dire Terre.// Au départ il n’y a qu’elle. Son ventre et son royaume. Sa cosmogonie du règne animal et végétal. Les arbres, les eaux, les loups et les hordes de caribous. Puis il y a le peuple. Les Innus.// Il y a moi. Forte d’un nouvel éveil. Il m’aura fallu voir un mouvement transformer le visage des foules, de ma province, de mon pays, pour que je puisse atteindre cette force du tonnerre d’un espoir grandiose. Une eau précieuse. Une eau vive. Une eau féroce.// Je danse sur le fleuve. Manoeuvrant le gouvernail de la roue de la médecine. Ma soif et un manifeste.

Autres extraits disponibles sur le site des éditeurs et dans les articles d’Hugues Corriveau du journal Le devoir 10/01/2015 pour R.D. ainsi que celui du 2/05/2015 pour V.B.D. et N.K.F. Extraits d’Idle no more 2013 de Natasha Kanapé Fontaine sur ce site aux billets Festival de présence autochtone et Plume et bitume.

 

Ne manquez pas le Festival de Poésie de Montréal qui se  tiendra du 25 au 31 mai.

Notez que François Papineau lira des poèmes de Claude Gauvreau (1925-1971)
au prochain concert de la SMCQ – Une soirée à l’Asile, le mercredi 20 mai
Extrait de Mon Olivine dans le film de Pedro Pires et Robert Lepage

Vous entendrez des poèmes de Marie Uguay (1955-1981)
dans le film L’œuvre des jours qui sort en salle le 15 mai

Et le Festival du Jamais Lu se poursuit jusqu’au 9 mai
Voir les deux précédents billets.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :