Skip to content

Prix des libraires du Québec 2015 – finalistes

21/05/2015

Prix des Libraires 2015

Dans le cadre du Festival de poésie de Montréal qui se tiendra du 25 au 31 mai,
on dévoilera lundi prochain le lauréat (e) du tout premier volet « Poésie québécoise »
des Prix des libraires du Québec. Parmi les quatre recueils finalistes du concours, on
retrouve Les jours sans tain de Benoît Chaput, fondateur des éditions L’Oie de Cravan.

 

Benoit Chaput Les jours sans tainLa connaissance amarante

[…]

L’amarante est une plante éperdue
dont je ne connais que le nom
qui me fait penser à l’amarre larguée
à l’amante poivrée perdue dans des
……arbres seigneuriaux du Pacifique

Benoît Chaput – Les jours sans tain 2014
aux éditions L’Oie de Cravan, 88 p. (p.57)

 

 

Ce recueil inclus deux œuvres d’Alan Glass que l’on apperçoit également sur la page couverture.
Considéré par certains comme « le dernier surréaliste », le québécois Alan Glass est installé depuis déjà plusieurs années au Mexique. Pour en savoir plus, lire le témoignage de Patrice Leroux qui l’a rencontré lors de son dernier passage au Québec en 2013 ainsi que le film de Tufic Makhlouf Akl – À travers le cristal d’Alan Glass 2010, producteur Aube & Oona 140 min.

 

Poesie de B.Jutras_F.Rioux _I.Lamarre

Les 3 autres finalistes du Prix des Libraires – poésie sont :

Outrenuit de Benoit Jutras, éditions Les Herbes rouges, extrait de la p.117
Je suis ici sans demander pardon, avec la forêt en forme de requiem que j’avale, je nourris mes nerfs. Je n’ai qu’une couleur pour vivre et elle me mâche comme un astre d’homme. C’est moi l’état de tous les états je n’ai pas de solitude, j’ai une géométrie à douze reflets dans ma tête de cigüe, ma tête de gel, et chaque jour je joue à ne plus jamais bouger. J’offre ma bouche au sort et mon corps aux radiations. Je fais l’amour au calme plat. Autre extrait sur ce site de la Cour des Miracles 2013 qui accompagne les photographies d’Alain Lefort aux éditions J’ai vu, 48 p. au billet Lépidoptères.

Poissons volants de François Rioux aux éditions Le Quartanier « série QR », 100 p.
Extrait de la p.62 – DIX-HUIT AOÛT, sur ce site au billet Découvertes de l’année.

L’année des trois printemps  d’Isabelle Lamarre aux éditions L’Oie de Cravan, 68 p.
Extrait de la p.11 – Le Géographe, sur ce site au billet Poètes en dédicace…

Lauréat de la catégorie « Roman »  sur prixdeslibraires.qc.ca

 

Vous connaîtrez le ou la gagnante de la catégorie « Poésie québécoise »
Lundi 25 mai à 18h30 à la Maison des Écrivains au 3492 rue Laval.

One Comment leave one →
  1. 26/05/2015 09:46

    Et le gagnant est …
    François Rioux pour son recueil Poissons volants aux éditions Le Quartanier !
    qui livra un discours rendant hommage au métier de libraire et nous donnant profondément envie d’assister à ses cours de littérature.

    Voici ce qu’en a pensé Hugues Corriveau dans le journal Le Devoir 25/03/2015 :
    « Mélangez la poésie réaliste, la langue vernaculaire, une distanciation désenchantée et vous obtiendrez peut-être des Poissons volants. Ce recueil foisonnant d’intelligence pèche par un petit rien de négligence poseuse qui vous donne parfois l’envie de hurler, pas fort, mais tout de même. »

    http://www.ledevoir.com/culture/livres/435643/poissons-volants-francois-rioux

    http://www.lequartanier.com/catalogue/poissons.htm

    En attendant avec impatience son 3e recueil,
    bon Festival de la poésie !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :