Skip to content

de Graaf

06/12/2015

Jason de Graaf_Salt

Jason de Graaf  à la Galerie de Bellefeuille
au 1367 avenue Green debellefeuille.com
jusqu’au 15 décembre

Pour certains « de Graaf » fait instantanément penser à « follicule de Graaf » ou follicule ovarique mûr,  celui de l’ovule qui se développe quelques heures à peine avant l’ovulation, mais pour d’autres c’est plutôt « Jason de Graaf ». Un artiste qui impressionne par sa peinture hyperréaliste de natures mortes et vanités à l’ère du modernisme avec comme particularité la transparence & le reflet. Il semble aussi s’amuser à laisser planer un certain mystère, que celui du réel ou de la fiction ?

Quant à Reiner de Graaf (1641-1673) considéré comme le fondateur de la biologie reproductive moderne, il observa en 1672 des ovaires de lapines et déduit que des oeufs devaient s’y trouver à l’intérieur.  Les protubérances qu’il remarqua, étaient en fait des follicules contenant les ovules et non directement les œufs – normal comme erreur,  puisque son ami Antoni van Leeuwenhoeck qui observa pour la première fois le spermatozoïde humain n’avait pas encore perfectionné son microscope et ce n’est qu’en 1827 que Karl Ernst von Baer observa, sur une chienne, l’ovule pour la première fois ! Les observations et déductions de Reiner de Graaf, étaient toutefois une preuve concrète que les vivipares naissent à partir d’un œuf, qui par ailleurs ne sera pas expulsé à l’extérieur du corps comme chez les ovipares. Ci-dessus, Salt de Jason de Graaf où l’on voit une coquille d’œuf qui se forme une vingtaine d’heures seulement avant la ponte.  94-97% de la coquille est constituée d’un sel inorganique appelé le carbonate de calcium auquel on attribue de nombreuses vertus comme engrais, répulsif naturel, etc. (Réf.:  « 9 fonctions incroyables des coquilles d’œufs » sur U-MAIN.ca,  autres atouts sur abcvosig.blogspot.ca, Structure et composition de l’œuf sur isapoultry.com ainsi que audilab.bmed.mcgill.ca/HA et The embryo project encyclopedia). Dans le superbe livre L’art d’imiter la nature 2015 d’Andrée Mathieu et de Moana Lebel – fondatrice de l’Institut francophone de biomimétisme, vous pourrez lire sur les recherches en cours portant sur le pouvoir antibactérien des coquilles d’un dindon d’Australie et l’utilisation des coquilles d’œufs de poule comme source de carburant d’hydrogène (p.64-65). Et bien que Jason n’ait aucun lien de parenté connu avec Reiner de Graaf (qui dessinait très bien d’ailleurs), le médecin hollandais aurait certainement apprécié son sens de l’observation et du détail, essentiel en recherche.

Jason de Graaf à la Galerie de Bellefeuille

Hibernis 2013, By the Stars 2014 et Papilio 2015 de Jason de Graaf – Galerie De Bellefeuille

Historique du hyperréalisme  et liste de peintres sur hypeerealism.net

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :