Skip to content

Blues d’Orphée

14/01/2016

Was my task simply to coax lightward/ with sweet singing – or to learn
the secret name of suffering/ as I strummed « My Way » through the sulphur ?

Extrait d’Orpheus de Derek Webster tiré du recueil Mockingbird 2015 aux éditions Vehicule Press

John Rea_Blues d'Orphee

Les blues d’Orphée  sous la direction de Walter Boudreau, le samedi 23 janvier
Salle Tanna Schulich de l’Université Mc Gill à 15h / Activité pré-concert à 14h15

La série rendant hommage au compositeur John Rea,  organisée par la Société de Musique Contemporaine du Québec, reprend dès la semaine prochaine avec La chèvre de M Rea au Gésù et se poursuit avec deux autres concerts à l’Université McGill, où il enseigne depuis 1973. Vous pourrez le 23 janvier, revisiter le mythe d’Orphée mise en musique par John Rea. Cerbère le chien des Enfers à trois têtes  sera représenté  par  le violoncelle, l’alto et le piano tandis qu’ Eurydice prendra vie sous le son de la flute et Orphée par la clarinette. Pour la troisième pièce de John Rea au programme,  les spectateurs auront en plus le grand bonheur de voir sur scène l’improvisation du spectaculaire saxophoniste Jean Derome, car qui de mieux…  que cette « tête chercheuse » qui nous fait vibrer en « inventant des airs » et « sculptant le silence en direct » ! La soirée se terminera avec Les villes invisibles, une composition de Simon Bertrand et Jacques Tremblay inspirée du livre éponyme d’Italo Calvino. Nous aurons alors la chance d’entendre la magnifique mezzo-soprano Marie-Annick Béliveau dont on a pu constater sa virtuosité dans Les chants du capricorne de Giacinto Scelsi  l’année dernière et ses talents de comédienne dans Twouiiit Opéra #cabaretexcentrique.

Autre concert de la Série hommage à John Rea avec Jean Derome:
Jeu de pistes avec l’Ensemble SuperMusique au Gesù  1200 rue de Bleury, le 8 avril à 20h.

Lire la BD John Rea ou le secret du compositeur de Marie Décary et Élizabeth Eudes-Pascal
Voir aussi les billets sur ce site abordant les inspirations de John Rea par Escher, Vasarely, etc.
et l’exposition John Rea – Musique vue à la Maison de la culture Côtes-des-neiges
jusqu’au 24 janvier  – partie 1 et partie 2.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :