Skip to content

Persona – étrangement humain

24/10/2016

quaibpersonaPersona – étrangement humain
Au Musée du Quai Branly
jusqu’au 13 novembre

Comment l’homme instaure-t-il une relation
insolite ou intime avec des objets ?
Comment l’inanimé
devient-il animé ?

 

Catalogue  avec en page couverture
Mechanical Avalokiteśvara 2015 de Wang Zi Won
Et lire Un Bouddha dans son smartphone
de John Tresch p.191-193.

 

Quels sont les mécanismes qui font que des objets inertes et d’apparences éloignées de celle des humains peuvent être considérés comme des «  personnes » ? Comment mesurer les intensités de présence ? Jusqu’à quel point nos robots ou les créatures artificielles dont nous nous entourons, doivent-ils nous ressembler ou nous dissembler ?  Font partie des quelques questions soulevées lors de cette exposition.  Dans le catalogue Persona – étrangement humain, le commissaire Emmanuel Grimaud, qui s’intéresse principalement  à l’anthropologie « cinétique », nous rappelle le principe du Test de Turing ou plutôt Jeu d’imitation décrite dans le célèbre article TURING Alan (oct.1950). « Computing machinery and intelligence” Mind, vol. 59, no 236 p.433-460 visant à répondre selon lui à l’ultime question : Dans quelles conditions une machine peut-elle nous tromper sur le fait qu’elle pense ? Vous y trouverez également d’autres textes passionnants rédigés par autant des anthropologues, ethnologues, sociologues que professeurs de philosophie des sciences (Katryn Solhdju p.95 et Simon Schaffer p.103), physique (Josée Halloy p.137) et neurocybernétique (Philippe Gaussier p.235). L’astrobiologie, la médecine médico-légale, la virologie, la zoologie, la cosmologie et le nucléaire y sont également abordés notamment dans le contexte d’anthropomorphisme, d’intelligence extraterrestre & artificielle; voire même la description de certains appareils plus farfelus les uns que les autres, tel  le nécrophone de Thomas Edison ayant pour but de communiquer avec les morts. Basé sur le principe du phonographe qui amplifie les vibrations sonores, Edison aurait invraisemblablement envisagé de construire une machine qui « détecterait des « unités de vie » dispersées à travers l’éther » (Philippe Baudoin p.132-135).

L’exposition Persona – étrangement humain, se veut toutefois à la croisée des arts premiers, de l’art contemporain et de la robotique. Vous pourrez revoir des vidéos et installations de vétérans dans le domaine, par exemple : Toporgraphie, conçu avec des lamelles articulées de Jack Vanarsky d’après le visage de Roland Topor; la vidéo Cone pyramid heart beats  de Jean Dupuy qui était invité à la biennale d’art contemporain de Montréal en 2011; ainsi que Poète ! Vos papiers de « l’électromécanomaniaque » Gilbert Peyre également à l’honneur à la  Halle Saint-Pierre jusqu’au 27 février 2017. Ci-dessous, un tout petit échantillon d’œuvres exposées au Musée du Quai Branly, mais plusieurs autres tout aussi étranges, fascinantes et ludiques vous y attendent !

 

quaibpersona_stanwannet_masahiromori

De Doctorandus de Stan Wannet  2011 p.145 du catalogue Et La Vallée de l’étrange ou Uncanny Valley  de Masahiro Mori 1970 – graphique montrant que le degré d’empathie envers une créature artificielle augmente en fonction de son anthropomorphisme jusqu’au point où la similitude atteint un trop grand réalisme menant alors à un malaise pour finalement atteindre le sommet  – autres informations dans l’article de Claude Imbert p.167-171 et lire celui de L.B.Ytzhak du 2/16/2016 sur le site du CNRS.

 

quaibpersona_wolfevonlenkiewicz

Le jardin des délices de Jérôme Bosch au Musée du Prado revisité et repeuplé avec  la déesse Kali, une tête de Francis Bacon, des Pokémon, des shanga, etc. par Wolfe von Lenkiewicz 2012 au Musée du Quai Branly dans le cadre de Persona- étrangement humain.

 

quaibpersona_odilonredon_dannyvanryswyk_vidal_gaussier

… Et que des yeux dans tête flottaient comme des mollusques d’Odilon Redon 1896 – texte d’Arnaud Esquerre p.26-29 / Strange days have found us de Danny van Ryswyk 2015 – texte de Anne-Christine Taylor Descola p.245-247 / Berenson, robot « amateur d’art » de Denis Vidal et Philippe Gaussier p.234-236 et visionner la conférence sur le site universiteouverte.u-cergy.fr.

 

quaibpersona_brunolatourEcce Homo – Redux de Bruno Latour
[…] Serez-vous heureux d’apprendre
Qu’au moment même où les poètes
Ont abandonné jusqu’à l’espoir
De donner forme à l’humain,
C’est aux associations savantes
D’accueillir en leur sein
Ce géant si démesuré
Qu’il impose désormais sa forme
À la géologie même?
Peut-être le trouverez-vous peu ressemblant
Cet Atlas tectonique
Monstre grimaçant qui ploie sous le joug
De ses propres destructions
Mêlant ses traits difformes
Aux traits indiscernables de Gaïa.[…]

Figurine anthropomorphe du Mexique central – Musée du quai Branly Paris et
Extrait du prologue de la pièce Cosmocolosse du projet  Gaia Global Circus p.81 du catalogue.

Voir aussi le vidéo d’introduction en langue des signes, présenté à l’entrée de l’exposition.

Autres suggestions de sorties à Paris dans les prochains billets…

One Comment leave one →
  1. 26/10/2016 05:52

    A reblogué ceci sur Voyage intemporel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :