Skip to content

Livres 2016 1/5

03/01/2017
tags:

Parmi les  parutions 2016 voici quelques biographies et un livre sur l’histoire des techniques :

livres2016_biographie_histoire

SCHERPEREEL Philippe (2016). Pietro d’Abano, médecin et philosophe de Padoue
à l’aube de la Renaissance
, L’Harmattan, 146 p. Voir aussi le billet sur ce site
sur l’Université de Padoue et son amphithéâtre.

PEREZ Stanis (2016).  La santé des dirigeants français de François 1er à nos jours,
édition Nouveau monde, 332 p.

Coll. (2016). Histoire des techniques – mondes, sociétés, cultures (XVIe-XVIIIe), PUF, 608 p.

DEROY-PINEAU Françoise (2016). Jeanne Mance – De Langres à Montréal,
la passion de soigner
, Fides, 144 p.

CHOQUET-BRUHAT Yvonne (2016). Une mathématicienne dans cet étrange univers – mémoires, Odile Jacob, 320 p.

Voir aussi le site : http://histoiresante.blogspot.ca/
Et à venir sur Arts & Sciences, une liste complète de suggestions de lecture dans la rubrique « Livres ».

2 commentaires leave one →
  1. Robert Richard permalink
    03/01/2017 09:46

    Ce livre par la mathématicienne et physicienne, YVONNE CHOQUET-BRUHAT (née en 1923 à Lille, France), voilà qui est plus que bienvenu. Il y a DES plafonds de verre, et non pas seulement celui empêche les femmes à accéder à la vie politique ou encore celui qui les barre du monde de la finance. On n’a souvent que ce deux-là derniers en tête. Mais il y a aussi le plafond de verre en mathématique, un autre en physique, encore un autre en philosophie (mais on pense à Hannah Arendt ici qui l’a franchi), etc.

    On peut saisir l’occasion de la parution de ce livre de Choquet-Bruhat pour se rappeler cette autre femme remarquable, soit: Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil, Marquise Du Châtelet (1706-1745), mathématicienne, morte en couches à l’âge de 42 ans. Pour faire plus court on la nomme généralement: ÉMILIE DU CHÂTELET. Voltaire, son amant — mais elle était enceinte d’un autre homme –, a été profondément affligé du décès de sa compagne.

    Elle était donc mathématicienne et avait publié dans des revues spécialisées de l’époque. Elle et Voltaire avaient mis sur pied un laboratoire dans leur château et y menaient des expériences scientifiques.

    Puis… il faudrait bien rappeler, parmi tant d’autres femme dont on doit cultiver le souvenir, MARIE DE GOURNAY (1565-1645), femme de lettres, qui a écrit, en 1622, « Égalité des hommes et des femmes » (texte disponible en PDF sur internet) où elle cite Platon, Socrate et compagnie. En plus de la philosophie, elle connaissait le Latin et le grec, et a publié des traductions d’Ovide, de Tacite, de Virgile, etc.

  2. 04/01/2017 16:00

    Le lendemain du 16 novembre dernier, Hillary Clinton en parlait aussi de ce « Plafond de verre ». Il est malheureusement tout aussi haut et solide dans d’autres sphères incluant les sciences. Le tout récent film Les figures de l’ombre (Hidden figures de Theodore Melfi que je n’ai pas encore vue) basé sur le livre éponyme de Margot Lee Shetterly essaie justement de faire connaître au grand public 3 grandes oubliées soit, Dorothy Vaughn et Mary Jackson et Katherine Johnson aujourd’hui âgée de 98 ans.
    https://www.nasa.gov/content/katherine-johnson-biography
    https://www.nasa.gov/content/dorothy-vaughan-biography
    https://www.nasa.gov/content/mary-jackson-biography

    Je suis tellement contente que vous mentionnez Émilie du Châtelet, pour qui j’avais eu un coup de cœur suite à la lecture du livre Dames de la science de Jean C.Baudet aux éditions Jourdan 2010, 319 p. Il cite d’ailleurs l’extrait de la lettre de Voltaire au roi Frédéric II de Prusse « j’ai perdu un ami, un grand homme, qui n’avait le défaut que d’être une femme, et que tout Paris regrette et honore » https://lmoussakova.wordpress.com/2011/02/21/dames-de-la-science/.

    Trop belle pour le Nobel de Nicolas Witkowski aux éditions Du Seuil 2005, 264 p. http://www.seuil.com/ouvrage/trop-belles-pour-le-nobel-les-femmes-et-la-science-nicolas-witkowski/9782020685535
    nous permet aussi de découvrir « la moitié féminine de la science » incluant les célèbres Sophie Germain, Ada Lovelace, Mary Sommerville, Charlotte Corday, Marie Curie, mais d’autres moins connues telles que Sophie Brahé – sœur de Tycho, Martine Bertereau (minéralogiste), Sophie Kovalevskaia (mathématicienne), Herta Ayrton (inventrice), Emmy Noether (mathématicienne), Katherine Blodgett (physicienne), Chien Shiung Wu (physicienne), etc.

    Voir aussi sur ce site les billets sur le Musée Curie à Paris
    https://lmoussakova.wordpress.com/2015/08/23/arts-sciences-au-musee-curie/

    Et sur la naturaliste Maria Sybilla Merian
    https://lmoussakova.wordpress.com/2014/06/08/maria-sibylla-merian/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :