Skip to content

Manifeste… d’Olivier Choinière

01/02/2017
tags:

Manifeste de la jeune-fille  d’Olivier Choinière au Théâtre Espace Go jusqu’au 18 février
Avec Marc Beaupré, Stéphane Crête, Maude Guérin, Emmanuelle Lussier-Martinez,
Joanie Martel, Monique Miller et Gilles Renaud.

manifestedelajeunefille_olivierchoiniere

CHOINIÈRE Olivier (2017). Manifeste de la jeune-fille, Atelier 10, 129 p. Extraits des p.45-47

Je sais que je participe sans le savoir à la destruction de la planète ! Je sais que je consomme comme une conne des produits dont on me cache la moitié des ingrédients ! On le sait que la technologie est mise à profit non pas pour augmenter la durée de vie des produits mais pour augmenter leur remplacement ! Alors qu’on sait très bien que la première ampoule électrique à avoir été inventée fonctionne encore. […] On le sait que notre économie dépend de l’exploitation de ressources qui sont déjà épuisées, ce qui nous rend encore plus dépendants de ressources dont on connait pas encore l’existence et qu’il faut découvrir avant que l’humanité s’entredévore ! […] Tant que nous serons capables de nous indigner, nous serons libres. Tant que nous serons animés de l’esprit de révolte qui est le fondement même de nos démocraties modernes, nous pourrons garder espoir ! Les cyniques qui affirment que rien ne peut et ne va changer au fond jouent le jeu de ceux qui gouvernent. 

Olivier Choinière est le directeur artistique de la plateforme de création L’activité – 15 ans de déconstruction théâtrale et récipiendaire du Prix Siminovitch 2014. Vous trouverez un résumé de 35 textes  dont il est l’auteur, sur le site du cead.qc.ca. Audacieux et subversif comme la plupart de ses œuvres, Le manifeste de la jeune-fille  est un portrait critique de la société ou le discours des citoyens et l’image qu’ils véhiculent à travers les réseaux sociaux sont souvent aux antipodes de leurs comportements réels en matière de consommation. Nos responsabilités en tant que citoyens dans les causes environnementales font également partie des innombrables sujets de discussions que cette pièce incitera ex. L’élevage intensif de bovins responsable de la déforestation, les émissions de méthane et de dioxyde de carbone, les dangers de la fracturation hydraulique et de l’exploitation des sables bitumineux, etc.

Entrevue de l’auteur avec Paul Lefebvre sur le site de l’Espace GO;
Article de Jérémy Laniel dans la revue Voir vol.2 no.1 p.9-12 et de
Marie-Christiane Hellot sur le site de la revue Jeu 30/1/2017.

tiqqun_theoriedelajeunefille

TIQQUN (2001). Premiers matériaux pour une théorie de la Jeune-fille, éditions Fayard, 144 p. qui a aussi inspiré, mais de manière tout à fait différente, Laurence Brunelle-Côté et Simon Drouin (Bureau de l’APA) pour leur spectacle La jeune-fille et la mort présenté au FTA en 2013. (Pour en savoir plus sur l’arrestation de Julien Coupat membre du collectif TIQQUN lire « La justice écarte définitivement la qualification d’acte terroriste dans l’affaire de Tarnac » Le Monde 11/01/2017.)

Ne manquez pas non plus Le déclin de l’empire américain du 28 février au 1er avril à Espace Go.
Surveillez la programmation du Festival TransAmériques qui se tiendra du 25 mai au 18 juin
et celui du Festival du Jamais lu au Théâtre des écuries du 5 au 13 mai 2017.

Voir sur ce site le billet – Théâtre Politique

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :