Skip to content

Trémois

18/05/2017

Tremois_entreArtetScience
Disparate I 1977 en bronze poli 14 x 25 x 13 cm de Pierre-Yves Trémois
Trémois – Entre Art et Science au Musée d’Histoire de la Médecine
Université Paris Descartes jusqu’au 24 mai

Entre le trépan à manivelle de 1738, un mannequin anatomique de Felice Fontana, une pléthore de bistouris et la trousse du Dr. Gachet,  le Musée d’Histoire de la Médecine introduit régulièrement des représentations du corps humain par des artistes contemporains. Le commissaire Yvan Brohard y a déjà présenté des photographies de Virginie Bocaert, Patrick de Wilde et Candice Cellier mais également de plus anciennes provenant du laboratoire de Joinville pour son exposition La mesure du corps sportif 1904-1924. Dans le cadre de la parution du livre Frida de Benjamin Lacombe et de Sébastien Perez aux éditions Albin Michel 2016, 76 p. et de l’exposition au Grand Palais, il invita l’hiver dernier ce jeune illustrateur, peintre et auteur pour une exposition intitulée Frida Anatomicum (voir aussi billet Frida Kahlo sur ce site). Il fait maintenant place à nul autre que Pierre-Yves Trémois – sculpteur, graveur, peintre, illustrateur de grands classiques de la littérature ainsi que du Bestiaire amoureux 1958 et des Limites de l’Humain 1971 de Jean Rostand, qui disait ceci :

« De Pierre-Yves Trémois, j’ai d’abord connu quelques dessins qui représentaient des insectes géants et cette inspiration animalière devait être entre nous un lien qui n’a fait que s’affermir par la suite. Au cours des années, sa vision du monde vivant s’est constamment approfondie, et jusqu’à rejoindre les thèmes essentiels de la biologie : structure du germe, signification de la sexualité et du couple, passage du normal au monstrueux, parenté de l’homme et de la bête, éveil de la conscience, inquiétude sur l’avenir humain…Tout cela est évoqué dans son œuvre, à la fois classique et insolite – car la rigueur du trait accentue encore l’étrangeté des choses – et je dirais, si je ne craignais de le voir sourire, qu’elle a une résonance philosophique. »

Jean Rostand (1970)

Tremois_JeanRostand_1958_1971

Tremois_CatalogueRaisonné_Copernic_KeplerColl. (2017). Trémois – catalogue raisonné, éditions Monelle Hayot en vente dès septembre
Galileo Galilei (05) Copernic et Kepler 1965 au burin et eau-forte –  calligraphies photogravées.
https://www.tremois.com/

One Comment leave one →
  1. Élise L.-Joubert permalink
    20/05/2017 11:32

    Super et très jntéressant tout ça!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :