Skip to content

Claude Vivier

31/05/2017

Kopernikus, rituel de mort de Claude Vivier par le Dutch National Opera & Silberse
avec la mezzo-soprano Marine Fribourg.

« Où situer Vivier ? Son oeuvre entre en résonance avec des constellations de création
et de pensée, d’exploration et d’expérimentation qui dépasse le biotope culturel immédiat
– le Québec – qui était le sien. » – Claude Vivier ou la machine désirante p.56

 

Claude Vivier (1948-1983) a composé plus d’une quarantaine d’oeuvres dont  Kopernikus, rituel de mort. Cet opéra « de chambre » produit pour la première fois en 1980 à  Montréal par Lorraine Vaillancourt  comprend 7 chanteurs et 7 musiciens. Le titre de l’oeuvre et l’extrait suivant démontrent son côté spirituel plutôt que scientifique et la trame se poursuit plus loin avec Copernic ouvrant la porte du ciel. Dans Claude Vivier ou la machine désirante de Robert Richard aux éditions Varia 2017, l’auteur remarque d’ailleurs à la p.153, « une subversion constante du cartésianisme » chez Claude Vivier.

« nous sommes les transhumains des galaxies sacrées […] nous entendons l’appel éternité
des aubes blanches et pourpres nous y répondrons les yeux fixés sur les étranges tableaux
de bord nous y répondrons cosmonautes des lointaines contrées subtiles. »

Kopernikus / Opéra – rituel de mort

Accompagné de propos philosophiques de Deleuze et Guattari, Robert Richard analyse dans cet essai, quelques pièces musicales de celui qui marqua la scène de la musique contemporaine au Québec et qui étudia deux ans avec Stockhausen – lire aussi « L’influence de Stockhausen, la nouvelle simplicité et le râgâ » par Jean Lesage p.182-199 dans  La Création musicale au Québec, aux éditions PUM 2014. Claude Vivier a de plus, eu la chance de travailler avec Gottfried Michael Koenig et Paul Méfano.

ClaudeVivier_RobertRichardpc
Claude Vivier ou la machine désirante de Robert Richard aux éditions Varia 2017, 204 p.

Musicien, professeur de littérature et écrivain, Robert Richard ne manquera pas l’occasion d’associer certaines  compositions de Claude Vivier à des tableaux de Hopper ou d’El Greco. Il notera évidemment aussi les différences majeures entre le style de Vivier et celui de Gilles Tremblay dont il fut l’élève ex.  verticalité & éruption dans le cas de Tremblay versus horizontalité & narration pour Vivier. C’est toutefois par une longue analyse de Lonely child qu’ il débute en tissant des parallèles avec Molloy de Beckett. Pour Zipangu, il écrit que tel un rhizome, les passages  » se meuvent à l’horizontale et donnent naissance à des racines adventives, subsidiaires. » p.102

Prologue pour un Marco Polo, est quant à lui considéré l’oeuvre la plus importante de Vivier, il inclut à la fois un texte en langue inventée – comme le fait souvent Vivier – et un texte du poète Paul Chamberland. Robert Richard partagera également,  tout au long du livre, ses réflexions sur l’ultime question de Qu’est-ce que l’art ? Claude Vivier ou la machine désirante est le deuxième livre de Robert Richard  qui porte sur un compositeur québécois de musique contemporaine,
Gilles Tremblay en 2013 fut le sujet du premier et on a déjà hâte au troisième !

Lire aussi le billet Gilles Tremblay sur ce site ainsi que tous ceux en lien avec la SMCQ
Société de Musique Contemporaine du Québec et Sciences à l’Opéra.

GerardPapeOpera_JPLuminethttps://www.indiegogo.com/projects/les-nouvelles-rencontres-electriques-ens-clsi-opera–2#/ Notez que Le Cercle pour la Libération du Son et de l’Image – CLSI présenteront 4 concerts dont deux incluant l’opéra Atoms of Space and Time de Gérard Pape sur un livret de l’astrophysicien Jean-Pierre Luminet et sous la direction de Paul Méfano.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :