Skip to content

Balade pour la paix

05/07/2017

Baladepourlapaix_affichemontage

 

« Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts »  Isaac Newton
La Balade de la paix jusqu’au 29 octobre
Fiches descriptives de 17 oeuvres
Carte du parcours

 

Dans le cadre des célébrations du 375e anniversaire de la Ville de Montréal, le Musée des beaux-arts de Montréal offre pour l’occasion, un circuit en plein air de 72 œuvres incluant de nombreuses photographies et 29 sculptures ou installations dont certaines de défunts artistes aussi illustres que Niki de Saint Phalle, Keith Haring, Dennis Oppenheim, Giuseppe Penone, Barry Flanagan, César Baldaccini. La Balade de la Paix sur la rue Sherbrooke allant du MBAM au Musée McCord, comprend également des artistes autochtones tels que Charles Joseph de la nation kwakiutl érigeant le Mât totémique des pensionnats que l’on voit sur l’affiche et Robert Davidson – petit-fils de l’artiste Haïda Charles Edenshaw, avec son œil surnaturel  en aluminium.

BetsabeeRomero_HommageWirikuta_Livres

Ci-dessus Hommage à Wirikuta 2011 de l’artiste mexicaine Betsabée Romero dont on a pu voir une installation aux Jardins du précambrien à la Fondation Derouin à Val-David en 2011 qui comprenait des voitures miniatures  gravées de poèmes & de citations. Cette fois-ci, elle utilise des pneus décorés avec des perles selon l’art huicho. L’artiste veut ainsi dénoncer l’exploitation de ce peuple indigène, aussi appelé Wixáritari,  dans les mines au Wirikuta – un site déclaré officiellement sacré par l’Unesco et doté de richesse naturelle. Le cactus peyotl (Lophophora williamsii) utilisé lors des cérémonies chamaniques pour ses effets hallucinatoires, causés par la mescaline, abonde d’ailleurs dans cette région. Un front de défense pour Wirikuta a été créé en 2010 pour essayer de contrer les effets dévastateurs sur l’environnement, notamment celle de la contamination de l’eau potable, causée par les compagnies minières – plus d’explications sur le site frequences-latines.com et lire le chapitre 10 d’Abigail Perez Aguilera dans Ecological Crisis and Cultural Representation in Latin America aux éditions Rowman & Littlefield 2016, 362 p.

 

SergePey_Nierika

« Depuis le rocher où / je suis assis / mes jambes ne / marchent plus / et le peyotl copie / Nuipashikuri dans / mes os // Et un chant venu du / dehors / chante dans ma / bouche ouverte » 

« Et nous mangeons le / peyotl / fleuri par les dieux / qui parlent / […] / Délimite un trou / qui me soude /
et me remplisse du / son de la chose immobile »

« Et dehors j’ai entendu / les animaux des / six directions et les pèlerins / qui mâchent le peyotl / irradiant / le centre de leur / maison »

« Île-Peyotl / qui sais mourir avant de / naître / vers la terre des oreilles // Toi qui vois le son / de la pierre et de la fleur /
qui ne bouge pas »

 « Je te porte une oreille de / l’œil // ô Kieraka / toi qui gardes l’intérieur / du peyotl // Toi qui parles au / petit homme vert qui rit / dans le peyotl //  […]  Toi qui es / l’oreille qui parle / dans l’œil »

 

Ci-joint une vidéo de Serge Pey – récipiendaire du Grand Prix de poésie 2017 de  la Société des Gens de Lettres, rendant hommage à la poésie hallucinatoire du peuple  Huichols. Il est également auteur de Nierika: chants de vision de la contre-montagne aux éditions Temps des cerises 2007, 179 p. Sur son site, vous pourrez  lire des extraits de ce recueil et une analyse de son « aventure peyotique » par Patrick Quillier dans un article intitulé L’oreille chamanique de Serge Pey . On y retrouve une description de différente phases d’hypersensibilité des sens (ex. hyperacousie) suite à l’ingestion du cactus peyotl  ainsi que des observations ornithologiques de Serge Pey  tels que les 6 niveaux de chant de la mésange à tête noire qui l’ « emploie comme une grammaire générative » et aussi diverses métaphores de la nature & du cosmos.

AydinMatlabi_Noussommeslheritage

LubenBoykov_IvanEyre

1ère rangée : Nathalie, Georges et Plamédie de la série Nous sommes l’héritage d’Aydin Matlabi – photographe humanitaire qui s’est associé avec l’activiste Miss Me pour créer des murales dont celle au coin de St-Laurent et Marie-Anne à partir de ces mêmes photos. Entrevue avec l’artiste sur http://www.nudabite.com/aydin-matlabi/. 2e rangée : Sculpture du bulgare Luben Boykov sur la vague d’immigration à Terre-Neuve en 1990 et Icône Nord de Ivan Eyre fusionnant culture européenne & autochtone.

Application mobile 375mtl disponible et visites guidées gratuites pour la Balade de la Paix partant de l’Université McGill les mardis et jeudis à 12h (anglais) ou 12h30 (français) et du  MBAM  les jeudis et dimanches à 14h (anglais) ou 14h30 (français). Voir aussi sur ce site, le billet décrivant le nouveau Pavillon de la Paix du Musée des beaux-arts de Montréal.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :