Skip to content

Crânes et décapitations

02/08/2017

VisionsCapitales_JuliaKristeva

Visions capitales – Arts et rituels de la décapitation
De Julia Kristeva aux éditions Fayard / La Martinière 2013, 144 p.
Première édition parue en 1998 dans le cadre de l’exposition Visions capitales à Paris.

Visions capitales – Arts et rituels de la décapitation risque de plaire autant aux amateurs d’art qu’aux fans de Game of thrones, habitués de voir à l’écran des geysers de sang  giclé des carotides et des têtes roulées par terre. Vous pouvez d’ailleurs visionner sur le web  un montage des principales décapitations des saisons I à VI,  un autre en 28 secondes ainsi que la toute première  de la série –  Cœur sensible s’abstenir ! Dans ce livre, Julia Kristeva dresse l’historique de cette pratique qui remonte aussi loin que la préhistoire. Psychanalyste, auteure de  romans &  essais et récipiendaire de nombreux prix dont Anna Harendt 2006 pour la pensée politique, elle traite inévitablement du sujet sous tous les angles. Originaire de Bulgarie, Kristeva ne manquera pas d’aborder l’art de l’iconographie et la place du sacré dans l’Empire byzantin.  Au chapitre huit, elle passera à travers les décapitations marquantes de la Révolution française effectuées à l’aide du terrifiant couperet développé par les docteurs Antoine Louis et Joseph-Ignace Guillotin d’après des modèles datant du moyen-âge, mais fabriqué par Tobias Schmidt – un spécialiste du clavecin. Pour en savoir plus sur ce qu’on appelait  la « raccourcisseuse patriotique », dotée finalement d’une lame, ni en croissant, ni horizontale, mais en oblique, consultez le site unjourdeplusaparis.com et lire Physiologie de la veuve – une histoire médicale de la guillotine 2012 par Anne Carol aux éditions Champ Vallon, 320 p. –  résumé d’ I. Laboulais sur ahrf.revues.org. On retrouve dans ce même chapitre l’extrait d’un poème de Victor Hugo – fervent défenseur des droits humains qui lutta contre la peine de mort qui ne prit fin en France qu’en 1981 (au Canada 1976) et notez que le dernier condamné à avoir été guillotiné ne remonte qu’à 30 ans à peine, en 1977 à Marseille.

VictorHugo_VisionsCapitalesJuliaKristeva

Extrait de Le dernier jour d’un condamné 1829 de Victor Hugo
Visions capitales – Arts et rituels de la décapitation de Julia Kristeva p.98-99
Justitia 1857 de Victor Hugo à la Maison de Victor Hugo Hauteville House à Guernessy.
Lire aussi le résumé de l’exposition Louis Soutter Victor Hugo – dessins parallèles à Paris.

 

Julia Kristeva survole les traditions ancestrales vouées au culte du crâne depuis le début de l’humanité pour poursuivre avec une analyse des représentations féminines et de sa symbolique. Des crânes modifiés de la période néolithique, viennent d’ailleurs d’être trouvés dans le plus ancien temple de sépulture au monde – Göbelki tepe en Turquie réf. GRESKY J., HAELM J. et CLARE L. Science Advances 28 juin 2017 Vol.3 no.6 sur sciencemag.org.  Ne vous méprenez surtout pas … malgré la thématique abordée, Visions capitales – Arts et rituels de la décapitation est un livre magnifique ! Le lecteur sera subjugué par la beauté des toiles d’Artemisia Gentileschi (Judith et Holopherne), Tiepolo (La décollation de saint Jean-Baptiste), Caravage (David avec la tête de Goliath) ou Salomé de Cranach l’ancien en page couverture. Ci-dessous une autre œuvre de Cranach, sur lequel on aperçoit encore mieux  les structures anatomiques.

Cranach_JudithHolopherne

Cranach_anatomie

Judith avec la tête d’Holopherne 1530 de Cranach l’Ancien – Metropolitan Museum of Art
de New York sur lucascranach.org et Coupe transversale du cou au niveau
de la 5e vertèbre cervicale sur dnaillustrations.com.

 

Autres références et lectures en lien, sur le site Arts & Sciences :
Peine de mort, Opéra Dead man walking et injections létales, Thomas Edison et chaise électrique, Analyses du crâne de Farinelli, Trafic de cadavres et romans de Rankin, Cryptes des capucins à Vienne, Memento Mori , Crânes de Holbein, de Gaudi et d’artistes contemporains ex. Damien Hirst, Jason de GraafGuillaume Clermont, Valérie Potvin, Alexander McQueen, J-C de Castelbajac, etc.

Crânes_montageLMoussakova2011

2 commentaires leave one →
  1. M. Edas permalink
    02/08/2017 14:43

    Puis, il y a aussi les décapitations que la philosophie a souvent accomplies à travers les siècle, des décapitations, faut-il ajouter, à valeur symbolique. Je parle de ce sectionnement de la tête par rapport au corps qu’on trouve chez tant de philosophes qui ne voyaient le corps que comme un embarras, origine de pulsions basses et communes et vulgaires. Ainsi, ces philosophes arrachaient-il le tête du corps, pour ne célébrer que cette tête qu’on considérait, en un certain sens, comme le site de l’idéal ou du moins de pulsions à nature transcendante.

  2. 04/10/2017 15:28

    Découverte d’un autre Judith décapitant Holopherne, présumé de Caravage sous l’oeil des experts jusqu’en novembre 2018. Plus d’informations sur: http://cejart.fr/a-decouverte-presume-caravage/ et
    http://www.assonet.org/caravaggio400/Unnouveautmoignage21juin2017.pdf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :