Aller au contenu principal

Ibn Battouta

21/09/2018

IbnBatoutta_Affiche.docx.jpg

Sur les traces d’Ibn Battouta « de Tanger au Caire et de Mogadiscio à Tombouctou »
Musée de la Monnaie de Bank Al-Maghrib à Rabat
Jusqu’au 31 décembre

Ibn Battouta ou Batutta  (1304-1377) est un des plus grands explorateurs de son temps. Il est né à Tanger et durant vingt-neuf ans, parcouru 120 000 km et traversa 44 pays, d’où son surnom du « Marco-Polo arabe » voire même « Voyageur du siècle ». Sur la carte ci-bas, vous pourrez constater qu’il alla aussi loin que Bamako au Mali, Kilwa en Tanzanie, l’Iran au Moyen-Orient et Peking en Asie. À son retour, il s’installa à Fès où le sultan Abou Inan lui confia comme scribe, le poète Ibn Juzayvi al-Kalbi, qui en 1355 termina la plus longue Rihla portant le titre de  « Précieux témoignage sur des pays exotiques et d’insolites voyages. »

IbnBattouta_portrait_carte

En plus de raconter les récits d’Ibn Battouta avec des descriptions très précises des rencontres, lieux et coutumes, Ibn Juzayvi se permet d’y insérer des poèmes décrivant les sites qu’il visita tout au long de son expédition. Vous pourrez lire sur le site remacle.org une partie de cette œuvre traduite par C. Defremery et B.R. Sanguinetti en 1858 et répartie en quatre tomes dans lesquels on retrouve des vers du poète syrien Al-Bohtori ou Buhturî, du poète persan Saadi ainsi que ceux qui suivent, décrivant si joliment la ville de Damas, les vents sur les eaux du Nil formant le canal de Tinnîs, et les norias sur le fleuve de l’Oronte qui constitue le système hydraulique à Hama en Syrie thème d’ailleurs de l’article de M. Al Dbiyat dans les actes des Vièmes rencontres internationales Monaco en 2009 et la Méditerranée portant sur la Gestion durable et équitable de l’eau douce en Méditerranée – mémoire et traditions, avenir et solutions.

« Damas est le grain de beauté de la joue du monde, de même que Djillik offre l’image de sa pupille langoureuse. Son myrte te présente un paradis sans fin, et son anémone une géhenne qui ne brûle pas. » – Arkalah eddimachhly elkelby

 « Puisque dans Hamâh le fleuve est ‘dey, comment n’imiterais-je pas sa rébellion, et comment ne boirais-je pas pur et sans mélange? Et pourquoi ne chanterais-je point près de ces roues hydrauliques, de même qu’elles chantent; et pourquoi ne l’emporterais-je pas sur elles à la danse, et ne leur ressemblerais-je pas dans l’action de puiser? Elles gémissent et versent leurs larmes ; et l’on dirait qu’elles se passionnent en voyant ces pleurs et implorent leur affection. » – Nour eddîn Abou’l Haçan Aly fils de Mouça

« Lève-toi et verse-moi à boire, tandis que le canal est agité et que les vents recourbent les aigrettes des roseaux. Les vents qui les penchent à leur gré, ressemblent à un amant qui s’est procuré, en guise de robes de soie, les rameaux des arbres. L’air est recouvert d’un manteau aussi noir que le musc, mais que les éclairs ont brodé d’or. » – Abou’lfeth fils de Ouakî

IbnBattouta_JordiSavallhttps://live.philharmoniedeparis.fr/concert/1046900/hesperion-xxi-jordi-savall-le-voyage-d-ibn-battuta.html

Terminons en musique avec Jordi Savall et son ensemble Hespèrion XXI au concert Le voyage d’Ibn Batutta présenté en deux parties à la Cité de la Musique à Paris en 2016. Programmes de la Partie 1 – Du Maroc à l’Afghanistan et de la Partie 2 –  De Damas en Chine  disponibles sur live.philarmoniedeparis.fr et qu’ils reprirent au Festival de Musiques Sacrées du Monde 2018 à Fès avec comme toujours des musiciens internationaux dont Driss El Maloumi au oud.

 

MuseeBankAlMagrhibEt au Musée de la Bank Al-Maghrib, vous trouverez bien plus qu’un parcours chronologique de l’Histoire de la monnaie et des billets de banque du Maroc de l’antiquité à nos jours; presque une centaine d’œuvres d’art de leur riche collection sont exposées en tout temps. De gauche à droite : Converging territories 2003 de Lalla Essaydi / Masque 2008 d’Yasmina Alaoui et Marco Guerra / La règle du jeu de Mohamed El BAz et au fond du corridor, Visage de ton Autre 2008 de Zakaria Ramhani. Visite virtuelle disponible sur http://www.bkam.ma/musee/Visite-virtuelle/360

Voir aussi sur ce site Musée de l’histoire et des civilisations, Musée Mohammed VI d’Art moderne et contemporain MMVI et bonnes adresses à Rabat.

One Comment leave one →
  1. 21/09/2018 14:37

    Merci pour le lien vers le concert d’Hysperion XXI !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :