Aller au contenu principal

Omar Ba, Ying Gao et autres au MBAM

29/08/2019

Afrique now, War junkie et catalogue de l’exposition Omar Ba – Same dream / Vision partagée 2019

Omar Ba – Vision partagée  
Commissaire : Nabila Abdel Nabi
Musée des beaux-arts de Montréal jusqu’au 10 novembre

Le Musée des beaux-arts de Montréal présente, en collaboration avec le Power Plant de Toronto, l’exposition de l’artiste sénégalais qui réside à Genève – Omar Ba.  Partant toujours d’une toile de fond noire, il y dépeint une multitude d’injustices avec en arrière-plan une luxuriante flore telle une source d’oxygénation nécessaire pour passer à travers les barbaries de l’être humain et la destruction de l’environnement. Omar Ba invite d’ailleurs le public à s’attarder devant les œuvres  et réfléchir sur les thèmes qu’il aborde comme par exemple la religion, la guerre, la colonisation, la dictature, la mondialisation et les injustices sociales avec souvent des titres aux mots évocateurs ex. médias, informations, manipulation, pouvoir pour d’autres 2012 ou Afrique, Pillages, Arbres, Richesses 2014.  Notez aussi que la thèse d’Omar Ba portait sur la transformation du monde végétal. Lire aussi  » Omar Ba – vision partagée : Troublante Afrique actuelle  » de C. Montpetit dans Le Devoir 29/5/2019 et écouter la conversation entre l’artiste Omar Ba et l’historienne de l’art Nabila Abdel Nabi qui s’est tenue l’hiver dernier au Power Plant de Toronto.

Également au sous-sol du Pavillon Jean-Noël Desmarais du MBAM, passez voir le nouvel accrochage incluant d’anciennes et nouvelles acquisitions décrites sur westmountmag.ca. Ci-dessous de mains en bronze de l’artiste cubain Yaoan Capote, à partir des mains de travailleurs migrants épelant le mot « Libertad » et évoquant l’absence de voix d’une partie de la population. Quant au Planetarium en verre soufflé de Jana Serbak connue pour son Vanitas – Robe de chair pour albinos anorexique, il émerge de son intérêt pour l’astronomie et les théories de l’Univers de Stephen Hawking dont ses Brèves réponses aux grandes questions vient de paraître aux éditions Odile Jacob 2019.

Abstinence (Liberté) de Yoan Capote et Planétarium (Version Montserrat) de Jana Sterbak

Il ne reste qu’à peine une semaine pour admirer Thierry Mugler – Couturissime et Montréal Couture qui présente le travail de 10 créateurs québécois soit Marie Saint-Pierre, Denis Gagnon, Helmer Joseph, Marie-Ève Lecavalier, le duo Fecal Matter composé de Hannah Rose Dalton & Steven Raj Bhaskaran et Ying Gao alliant Art & Technologie avec ses robes interactives dont on a pu voir Play time en action à Vienne dans le cadre de l’exposition Technosensual – where fashion meets technology. Parmi ses dernières créations, on compte Flowing water, standing time ACT 3 – eau grise inspirée du célèbre livre L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau du neurologue Olivier Sacks, ainsi que sa robe Possible tomorrows activée par un système de reconnaissance d’empreintes digitales mais conçue à l’inverse pour ne s’animer qu’en présence d’inconnues et  No (where), now (here) activée cette-fois par le regard du visiteur selon la technologie oculométrique.

Voir aussi les précédents billets Joueuses / Joueurs et Autres expos à Montréal.

No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :