Aller au contenu principal

Autres expos et bonnes adresses à Madrid

04/11/2021

Circulas della bella artes

Photographies du futur jusqu’au 11 novembre
Vidéo de présentation avec la commissaire Ana Berruguete et chacun des artistes
Avec Marius Scarlat, Antonio Guerra, Suwon Lee, Carlos Alba et Arguine Escandon
Cruauté du photographe Chema Madoz jusqu’au 21 novembre
Plusieurs salles d’expositions au cœur de Madrid avec librairie,
café, restaurant et terrasse sur le toit.

Centre de culture contemporaine Conde Duque

Ancienne caserne convertie en un magnifique espace culturel de presque 60 000 m2
dont le nom est en hommage à Jacobo Francisco Eduardo (1718-1785)
au nombreux titres de duc et de comte d’Espagne et d’Angleterre
Maquettes de l’architecte de la ville de Madrid de 1905 à 1939 Luis Bellido jusqu’au 22 mars
Désobéissance et résistance jusqu’au 22 novembre à ne pas manquer !
Avec installations et vidéos de Regina José Galindo, Jürgen Klauke,
Matt Mullican, Itziar Okariz et de gauche à droite : Shirin Neshat,
Teresa Correa, Marina Abramović et Sigalit Landau.
En face de l’entrée, sympathiques cafés & restos
du quartier universitaire Malasana.

La Casa Encendida

Now you see Moria jusqu’au 5 janvier
Sur la tragique situation des réfugiés au camp de Moria sur l’île de Lesbos en Grèce.
Ci-dessus affiches de Dimitra Konstantinidi, Ellise Lise, Carlota Barberan Madruga,
Marilen Rauch & Irvandy Syafruddin et de Franzisca Krapp.
You got to get in to get out – The Never-ending Sound Continuum jusqu’au 9 janvier
Événement musical avec divers artistes et programme mensuel de podcast
You, the world and I de John Rafman jusqu’au 9 janvier
À proximité des restos indiens de Calle de  Lavapies

Fondation BBVA
Flaques d’eau et baleine – les mots qui restent à dire jusqu’au 14 novembre
Photographies de Rosa Juanco accompagnées de poèmes de Fernando Beltran
À deux pas du restaurant avec jolie terrase Raimunda

Fondation Mapfre
Judith Joy Ross jusqu’au 9 janvier
Morandi – Infinite resonance (1890-1914) jusqu’au 9 janvier
Sur la même rue que le Cannibal raw bar

Fondation Espacio Telefonica
Couleur la connaissance de l’invisible jusqu’au 9 janvier
Entre le Zenith brunch & cocktails au nord ou la terrasse du Jardin secret de Salvador Bachiller

Bibliothèque Nationale d’Espagne
75e anniversaire du Prix de poésie Adonis  par les éditions Rialp jusqu’au 17 décembre
Dessins italiens et espagnol du XVIe siècle  jusqu’au 16 janvier
Manger dans le quartier Recoletos derrière la bibliothèque

Collection de la Banque d’Espagne
2328 reales de vellón
en référence à la somme versée à Goya pour le premier portrait réalisé en 1785 pour la Banque d’Espagne appelée alors la Banco de San Carlos et c’était pour le directeur Zambrano. Sur l’affiche ci-dessus, celle de Larumbe 1787 et l’exposition se poursuit jusqu’au 26 février

Fondation Maria Cristina Masaveu Peterson
Peintures espagnol du XIXe siècle de Goya au Modernisme de la Coll. Masaveu jusqu’au 31 juillet
Ci-dessus La primavera ou Le printemps du peintre symboliste Julio Romero de Torres (1874-1930)
Déjeuner à la belle terrasse du restaurant de l’Institut Français en face du tribunal

Centre de congrès  IFEMA
Body Worlds du Dr. Gunther von Hagens et de Dr.Angelina Whalley jusqu’au 14 avril   

Centre culturel Fernan Gomez
Le Madrid de Sabatini architecte du XVIIIe siècle jusqu’au 30 janvier
#InGOYA – exposition immersive jusqu’au 16 janvier
Descriptions de chacune des œuvresligne du temps
et contexte historique sur ingoya.com puis
se balader dans le quartier Salamanque

Musée nationale Reina Sofia
Musée d’art moderne et contemporain situé dans l’ancien hôpital construit en 1788 sous Charles III qui comprend le bâtiment de l’architecte de l’époque Sabatini (expo temporaire de Michael Schmidt jusqu’au 28 février et sur le conservateur Pedro G. Romero jusqu’au 28 mars et sur les estampes cubaines  de Belkis Ayon du 17/11 au 18/5) , l’extension de 2005 de Jean Nouvel et qui expose aussi au parc Retiro  dans le Palais de Velasquez (Vivian Suter jusqu’au 2 mai) et le Palais de Cristal (Kidlat Tahimik jusqu’au 6 mars. Notez que l’exposition Moroccan trilogy 1950-2020 sous le commissariat de Manuel Borja-Villel et Abdellah Karroum s’est terminée à la fin du mois de septembre. Aperçu de sa riche collection qui inclus des œuvres de Dalí, Miró et le célèbre Guernica de Picasso.
Prendre l’apéro dans la cours du resto-bar Arzabal à la fin de votre visite.

Musée nationale du Prado
Musée avec une des plus grandes collections du monde !
Principalement les grands maitres du XIVe au XIXe siècle de la famille des Bourbons et de Hasbourg.
Leonardo et la copie de la Mona Lisa jusqu’au 23 janvier
Le fils prodige de Murillo et la peinture baroque andalouse jusqu’au 23 janvier
Trajet de retour – Art des Amériques en Espagne
jusqu’au 13 février
Le site du musée du Prado offre une grande panoplie de vidéos et audios sur plusieurs pièces de leur collection quant au blogue Arts & Sciences,  il couvre quelques-uns de leur chefs d’œuvres en lien avec des pathologies tels que Les trois grâces de Rubens et le syndrome d’hypermobilité articulaire ainsi que Les ménines de Vélasquez et l’achondroplasie.

 

Consulter le site officiel du tourisme de Madrid
Et le programme de l’Institut français de Madrid

 

Ainsi que les précédents billets sur le blogue Arts & Sciences
Pour les expositions toujours en cours au Matadéro (El jardin de las delicias de la Collection Solo), au Musée Thyssen-Bornemisza (Cotton under my feet de Walid Raad) au Caixa Forum (Image humaine – art, identité et symbolisme) et au Centro Centro à la place de Cybèle (Un lago de jade verde par l’Institut d’études Postnaturelles).

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :