Skip to content

RIDM – 24 Davids

05/11/2017

RIDM2017_24Davids_CelineBaril
24 Davids de Céline Baril Qc 133 min
Entrevue avec la réalisatrice sur le blogue de l’ONF
Rencontres Internationales du Documentaire de Montréal du 9 au 19 novembre

 

24 Davids de l’artiste et cinéaste Céline Baril, lancera la 20e édition des RIDM. Depuis 2005 les documentaires de Céline Baril font un constat de l’état du monde que ce soit dans une école défavorisée du Québec (538 fois la vie) ou dans divers quartiers des États-Unis (Room tone décrit par E. Beth dans la revue Liberté no.310 2016). Cette fois-ci, elle nous donne une envie pressante d’agir et de suivre l’exemple des personnes engagées avec lesquelles elle s’entretient, dont 24 dénommés David. On quitte la salle, convaincu que chaque geste compte et empreint d’espoir ! On entendra aussi la voix de femmes inspirantes telles que l’entrepreneure togolaise Aimée Abra Tenu – fondatrice d’une ONG ayant comme mission l’accès à l’éducation, la culture et  l’eau potable, qui vient d’inaugurer un centre de loisirs écoresponsable appelé  l’Espace VIVA (plus d’infos sur  agence AfreePress) et le poème Hey Woman de Poetra Asantewa.  En passant… David Lindo connu sous le nom d’Urban birder, nous dévoilera le résultat du vote de l’Oiseau National du Royaume-Uni. Quelques extraits du documentaire sont disponibles, comme par exemple celui de David Agboto Têtê du WoeLab – un « Fablab à niveau de rue » dans la ville de Lomé au Togo ou sur Agbogbloshie – l’immense dépotoir d’appareils électroniques  au Ghana que décrit aussi J-M Lord dans Le nouvelliste 20/6/2016 ainsi que celui avec David Poulin – directeur de l’Équipe de recherche en physique de l’information quantique de l’Université de Sherbrooke. D’autres physiciens se prononcent aussi sur l’organisation des atomes, la beauté des équations mathématiques et discutent de symétrie & chaos comme métaphores de l’état du monde; parmi eux David Moressey du Centre canadien d’accélération des particules, le directeur du département de physique de l’Université de Sherbrooke David Sénéchal et  David J.E.Marsh du King’s college de Londres ému par le poème Galactic love poem  d’Adrian Henri.

Galactic Love Poem

Warm your feet at the sunset
Before we go to bed
Read your book by the light of Orion
With Sirius guarding your head
Then reach out and switch off the planets
We’ll watch them go out one by one
You kiss me and tell me you love me
By the light of the last setting sun
We’ll both be up early tomorrow
A new universe has begun

Adrian Henri (1932-2000)

Mais pour connaître les passions, les projets innovateurs et la vision du monde des autres Davids, assistez aux projections en présence de la réalisatrice Céline Baril, le jeudi 9 novembre à 19h à l’Université Concordia et le samedi 11 novembre 16h30 au Pavillon Judith Jasmin Annexe.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :