Skip to content

Tatouages

25/08/2015
tags:

Musée Quai Branly 2015Tatoueurs tatoués au Musée du quai Branly
37 Quai Branly 75007 RER C Pont de l’Alma

Commissaire : Anne & Julien / Hey !

Affiche:  Tatouage de Tin-Tin
sur moulage en silicone.

 

Dossier pédagogique

Jusqu’au 18 octobre

 

Le mot tatouage vient de « tatau » en tahitien d’après l’expression « ta-atoua » (ta : frapper atoua : esprit). Les plus anciennes traces remontent à l’époque du Chalcolithique, retrouvées sur la momie d’Ötzi découverte dans les glaciers des Alpes en 1991 et sur laquelle les techniques d’imagerie multispectrale viennent de recéler de nouveaux tatouages – images dans l’article de B. Arnaud Science & Avenir 31 janv. 2015. En plus d’être probablement associée à des rituels, la position des marques correspondant à des points d’acupuncture a laissé croire pendant des années à l’usage thérapeutique et prophylactique du tatouage; dans le cas d’Ötzi cela aurait été contre l’arthrose, des douleurs au dos, des troubles digestifs et l’athérosclérose – plus de détails par A. Deter-Wolf sur redorbit.com et dans le livre qu’il mentionne Spiritual skin : Magical tattoos and scarification 2012 de Lars Krutak aux éditions Reuss. Il n’y a toutefois pas consensus sur tous les points, comme on peut le constater en lisant l’article « Les tatouages d’Ötzi et la petite chirurgie traditionnelle » de Luc Renaut dans L’anthropologie 2004 vol.108 no.1 p. 69-105. 5 300 ans plus tard, le mystère plane encore… mais peut-être pas pour bien longtemps ? Outre le marquage en radiothérapie, on peut aujourd’hui exploiter la technique du tatouage à d’autres fins ex. en guise de glucomètrephys.org du 14/01/2015 ou contre l’alcool au volantsciencepost.fr du 7/7/2015.

L’exposition au Musée du quai Branly vous permettra de tout connaître sur la petite et grande histoire du tatouage, des tatoués, des tatoueurs et des instruments utilisés. C’est en rajoutant un réservoir d’encre au stylo électrique de Thomas Edison et autres petites modifications que Simon O’Reilly fabriquera la première machine à tatouer en 1891- brevets sur inkedmag.com. L’exposition comprend également des photos de peaux humaines tatouées de la Collection du Musée de Pathologie de l’Université de Tokyo du Dr Masaichi Fukushi (1878-1956) et une trentaine d’œuvres contemporaines dont une d’Yann Black du Tatoo Parlour à Montréal qui décrit son style « à la croisée de l’art naïf, l’expressionnisme allemand et le constructivisme russe ».

Tatouage_Vidéo de Reaction de l'ACSTatouages scientifiques

CARBALLO J. (20 fév 2015). “Bientôt une crème pour effacer les tatouages ?sante.lefigaro.fr
2 photos ci-dessus extraites de la vidéo Why are tattoos permanent ? 2015 de la série Réactions par l’ American Chemistry Society . Explications en français dans le Magazine Québec Science « L’encre dans la peau » du 06/03/2015 et exemples de tatouages inspirés des sciences sur fuckyeahmathandsciencetattoos.tumblr.com
De gauche à droite :

Symboles des planètes de notre système solaire incluant Pluton.

Facteur de Lorentz permettant de décrire des phénomènes en relativité restreinte
Voir aussi sur ce site les billets sur l’Art quantique et sur le Mouvement brownien.

Diagramme de Feynman de la décroissance bêta
Explications sur atlas.physicsmasterclasses.org

Tatouage effectué cette année dans le cadre du Jour Pi 03/14/15.

Cellule animale avec l’inscription Omne vivum ex vivo ou ovo principe de la biogenèse.

Molécule de Vinblastine extraite de la pervenche de Madagascar, qui empêche la formation de microtubules stoppant ainsi la division cellulaire. Elle s’est avérée efficace chez cette personne, pour le traitement de son histiocytose langerhansienne – infos sur museum-marseille.org et orpha.net.

Livres sur les tatouages

Pour en savoir plus

ZIMMER Carl (2011). Science ink, éditions Sterling, 288 p.

MIRANDA D.Michelle (2015). Forensic Analysis of tattoos and tatoos inks, CRC Press, 384 p.

THOMPSON Y. Beverly (2015). Covered in ink : Tattos, women and the politics of the body, éditions New York University Press, 224 p.

McCOMB David (2015). 100 years of tattoos, éditeur Laurence King, 288 p.

 

(Le restaurant Les Ombres du Musée quai Branly, permet aux visiteurs de passer la journée dans ce lieu abritant des collections ethnographiques des quatre coins du monde et conçu par l’architecte Jean Nouvel. Les visiteurs peuvent également assister à des conférences, rencontres, films, spectacles, concerts et se rafraichir à l’ombre de la foisonnante végétation du jardin.)

Les  prochains billets porteront sur les expositions au Musée des arts et métiers.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :