Skip to content

Art Quantique

22/06/2014

Nicolas Baier 2014

Nicolas Baier jusqu’au 7 septembre à la Galerie Division au 2020 rue William, qui présente également une exposition de Richard-Max Tremblay Hors Champs II.

Nicolas Baier fait partie de ses artistes qui ont vraisemblablement eu comme lectures de chevet Patience dans l’azur – l’évolution cosmique, L’Univers chiffoné et des ouvrages sur la Théorie des cordes ou le Boson de Higgs – voir Nobel 2013 en images. Après plusieurs années à irradier les murs des musées avec ses objets célestes, Nicolas Baier expose cet été à la Galerie Division, une série inspirée de la physique quantique – sujet abordé par d’innombrables artistes; cette dernière année par exemple, sortait en librairie le roman Le Théâtre Quantique, co-écrit par Alain Connes, récipiendaire de la médaille Fields en 1982 tandis que sur scène on présentait Vertige d’Agathe Mercat et Fanny Bouffort,qui ont fait appel aux physiciens de l’institut de Rennes pour cette pièce burlesque inspirée de la théorie des cordes. En mai dernier, l’astrophysicien Richard Gay s’est joint à trois danseurs pour Not Even Wrong (N.E.W.) – expression venant du physicien quantique Wolfgang Pauli, nobélisé en 1945. Le dossier de presse sur le site de l’ADC de Genève, résume les notions de base qui sont à l’origine de cette chorégraphie de l’australienne Kylie Walters, réalisée en collaboration avec le physicien Olivier Piguet du Brésil et le Dr.Yann Mangin du CINaM de l’Université Luminy à Marseille.

Julian Voss Andrea 2013-14

À l’instar de Nicolas Baier qui jongle avec les thématiques de miroirs, polyèdres, physique quantique et molécules dont son  gigantesque Lustre représentant l’hémoglobine qui sera suspendu dans l’atrium de l’Institut de recherche  au site Glen du CUSMcGill, l’artiste et physicien Julian Voss-Andreae, partage les mêmes intérêts. Les lecteurs de ce site se rappelleront de lui pour sa sculpture de la GFP et autres protéines. Julian Voss-Andreae vient d’inaugurer Spannungsfeld à l’Université du Minnesota après avoir construit Quantum objects, Buckyballs, Quantum Man, Quantum Woman, etc. Il explique sa démarche dans l’article  « Quantum sculptures »  de la revue Leonardo Vol.44 no.1 2011 et Vol.38 no.1 2005 ainsi que Vol.46 no.1 2013. Vous avez  jusqu’au 30 juin pour voter pour sa sculpture, au Concours CODAworx – section Education !

On se doit de mentionner à nouveau le sculpteur Vladimir Skoda, incontournable dans le domaine de l’art quantique, avec Constante de Planck et Géométrie Non-Euclédienne. Voir le billet Skoda sur ce site pour un aperçu du catalogue Vladimir Skoda- de l’intérieur (2013) aux éditions La pionnière ainsi que pour connaître ses expositions à venir.

Terminons enfin avec l’extrait ci-dessous de Superposition, du compositeur de musique électronique et artiste visuel Ryoji Ikeda, qui sera présenté en Première nord -Américaine le 11 octobre à 19h30 au Théâtre Maisonneuve.

Voilà donc que quelques exemples d’artistes, qui comme dirait José Sanchis Sinisterra :
« conservent la vocation d’appliquer au territoire si ambigu et mystérieux de l’art certains des paramètres de la pensée scientifique ».

Ryoji Ikeda :: superposition [updated 28 JAN 2014] from ryoji ikeda studio on Vimeo.

 

«Si vous croyez avoir compris la mécanique quantique,
c’est que vous n’avez rien compris.»  
R.Feynman

Pour en savoir plus

Les 7 merveilles de la mécanique quantique (30 sept.2013) sur Scienceetonnante.wordpress.com

L’intrication quantique, ou le rêve de la communication instantanée
(24 juin 2013) sur  le site Agencepresse.qc.ca

Physique Quantique 2014

Coll. (2014). Quantum Effects in Biology, éditions Cambridge Press, 408 p.

PERIJON Jean (2014). Le quantique : un paradoxe de la relativité ? :
Ces formules qui en savent plus que nous
, éditions Désiris, 144 p.

DENEGRI D.,GUYOT C., HOECKE A. et ROOS L. (2014).Une Introduction à L’aventure du grand collisionneur LHC – Du big bang au boson de Higgs, éditions EDP Sciences, 332 p.

VANNUCCI François (2014). La Mécanique Quantique Sans Douleur
50 Questions / Réponses pour Mieux Comprendre
, éditions Ellipses, 64 p.

D’ESPAGNAT Bernard et ZWIRN Hervé (2014). Le monde quantique – Les débats philosophiques de la physique quantique, éditions Matériologiques, 428 p.

Arts et Sciences 2014

Leonardo – Journal of the International Society for the Arts, Sciences and Technology

HENDERSON D.Linda (2013).The fourth dimension and Non-Eucleean geometry in Modern art, éditions Leonardo Book series, 740 p. Nouvelle édition revue et augmentée depuis celle de 1983.

ALBRIGHT Daniel (2006). Quantum poetics – Yeats, Pound, Eliot and the science of Modernism, éditions Cambridge Press, 320 p.

MILLER I.Arthur (2014). Colliding worlds – how cutting-edge science is redefining contemporary art, éditions First, 352 p. Extraits incluant une liste d’artistes alliant Arts & Sciences.

La physique quantique à travers l’art (26 mars 2013) – discussions organisées par La revue Oscillations animées par Ianis Lallemand avec Etienne Klein, Sylvie Tissot, Olga Kisseleva et Sylvain Reynal Vidéo durée 2h

2 commentaires leave one →
  1. Michel Dussault permalink
    22/06/2014 09:10

    En complément bibliographique, je suggérerais,
    à l’intention de la personne qui aimerait avoir un
    aperçu rapide des (difficiles!) relations entre poésie
    d’expression française et science contemporaine,
    le chapitre XIV de MUSES ET PTÉRODACTYLES.LA
    POÉSIE DE LA SCIENCE DE CHÉNIER À RIMBAUD
    ( Seuil, 2013 ).Ce chapitre porte le titre suggestif:
     » Un genre éteint ? « Hugues Marchal y présente
    des observations fort intéressantes et quelques
    exemples.
    M.D.

    • 22/06/2014 20:55

      Cette fertilisation croisée* entre Science & Poésie existe depuis des millénaires, mais ce n’est qu’au XIXe siècle que la poésie dite scientifique et didactique fleurit. Elle n’est certainement pas au point de se faner, bien au contraire… On l’a voit s’épanouir grâce à de foisonnantes publications telles que celle dont fait référence Michel Dussault ci-haut et qui fût mon Coup de coeur de l’année et mon livre de chevet à moi. En 2014, ont suivi La Voix antérieure de Jean Royer qui y consacre 2 chapitres et puis l’Anthologie Science et Poésie par Laurent Paquin.

      Pour ce qui en est de l’art quantique poétique, voici 3 poètes cités dans ces livres qui continuent encore aujourd’hui à semer de forts jolis vers dans le luxuriant florilège de poésies scientifiques.

      1.
      Des espaces en pelotes de Jacques Reda

      Ah qu’il fait froid dans les espaces de Calabi-Yau
      Bien plus que dans les mers où l’on pêche le cabillaud.
      C’est pourquoi les dimensions y sont pelotonnées,
      Les onze ensembles (avec le temps), chacune en son boyau.
      Les trois nôtres, dans ces noeuds-là, seraient fort étonnées.
      Elles ne sauraient plus à quelles folles randonnées
      On les promet au bout, s’il en est un, du tors tuyau.[…]

      Poème sur les théories des supercordes, tiré de l’anthologie d’Hugues Marchal p.612
      http://www.seuil.com/livre-9782021113952.htm et
      https://lmoussakova.wordpress.com/2014/01/02/poesie-scientifique/

      2.
      L’antigravitation poétique est aussi universelle que la gravitation physique.[…]
      Les poètes sont les chercheurs quantiques du tiers secrètement inclus. La rigueur de l’esprit poétique est infiniment plus grande que la rigueur de l’esprit mathématique.[…]
      Théorèmes poétiques (2013) de Basarab Nicolescu physicien et poète dont fait mention Jean Royer dans La Voix antérieure p.178
      http://www.lenoroit.com/site/index.php?section=3&idCollection=7
      Extraits recueillis lors d’une entrevue avec Christina Hermeziu sur recoursaupoeme.fr
      http://www.recoursaupoeme.fr/rencontre/basarab-nicolescu/cristina-hermeziu

      3.
      7 Heures 7 de Réjean Plamondon

      La gravité/somnole/en pleine confusion/quantique.//Un soleil/à l’oeil poché/ titube/dans les vapeurs/de rosée,/au gré/stochastique/de ses photons/platoniques…// Ah! ces matinées/au coeur léger !/ Quand les problèmes/baillent encore./Quand leurs solutions/dansent gaiement/autour d’un bol/d’hypothèses…//En oubliant Godot.

      Extrait de Portraits rebelles d’un cervonaute (1998) de l’anthologie de Jacques Paquin p.115
      http://www.ecritsdesforges.com/component/content/article/108-livres/2014/1433-anthologie-science-et-poesie.html

      * Expression utilisée dans le titre du dernier chapitre d’Illumination – Cosmos et esthétique (2011) de Jean-Pierre Luminet, poète aussi et auteur également de l’anthologie Les poètes et l’univers (2006) aux éditions Le Cherche Midi, 432 p. À suivre sans faute son dossier Renaissance de la Poésie Scientifique sur le blogue Luminesciences
      http://blogs.futura-sciences.com/luminet/2014/05/23/renaissance-poesie-scientifique/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :