Skip to content

Preuve par l’image 2017

07/12/2017

PreuveImage2017_LoicMiraucourt

Concours de l’ACFAS – La Preuve par l’image 2017 

Vision nocturne mise en lumière de Loïs Miraucourt – Université McGill

Rétine d’un têtard (Xenopus laevi), utilisée comme modèle d’étude en neuroscience, sur laquelle on aperçoit en vert la cellule ganglionnaire qui joue un rôle important dans le système endocannabinoïde en augmentant la sensibilité à la lumière et permettant ainsi une meilleure vision nocturne menant peut-être à l’utilisation de la marijuana à des fins thérapeutiques pour certaines pathologies oculaires. Pour en savoir plus lire l’article dans theguardian.com du 26/10/2017 et visionner le
vidéo de présentation de l’ACFAS. Ci-dessous une description de l’œil en vers de
Joachim Gagnière tirée de Les principes de physique – livre IV publié en 1773.

JoachimGagniere_Principesdephysique1773

 

PreuveImage2017_Laureats

Lauréats du concours de l’ACFAS – La Preuve par l’image  2017

Intestin dépolluant de Jean-Baptiste Burnet –  Polytechnique Montréal
«How does the cladoceran Daphnia pulex affect the fate of Escherichia coli in water?» 7/2/2017
Vidéo de présentation

Des réserves en or de Guillaume Grosbois – Université du Québec à Chicoutimi
« Under-ice availability of phytoplankton lipids is key to freshwater zooplankton
winter survival. » Scientific Reports 7 14/7/2017

Migration des minéraux de Nelly Manéglia – Université Laval
« Minéraux indicateurs du district aurifère de Meliadine (Nunavut) »  Thèse de maîtrise 8/2017
Vidéo de présentation

Flamboyante galaxie de Marie-Lou Gendron-Marsolais,
Julie Hlavacek-Larrondo et Maxime Pivin Lapointe – Université de Montréal
« Is there a giant Kelvin–Helmholtz instability in the sloshing cold front of the Perseus cluster ? » Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, Vol. 468, no. 2, 21/6/2017 p. 2506–2516
Vidéo de présentation

SylvestreClancier_TemoinIncertain_pcp

CLANCIER Sylvestre (2016). Le témoin incertain, éditions L’herbe qui tremble, 112 p.
En page couverture:  Tableau de l’artiste et art-thérapeute Auck

Et un extrait de Proses de l’intérieur du poème 2015 de Marc Alyn, éd. Castor Astral, 267 p. p.201

L’univers avec ses milliards de galaxies, ses toupies solaires actionnées par le fouet des comètes, tenait sur la pointe d’une aiguille. Quelles lunes extralucides couvaient leurs braises en l’inconscient des puits ? Le ciel laissait sur la langue de l’alchimiste un goût de divinité ancienne si bienveillante que son nom seul semblait dorer chaque chose et son contraire. Certains mots à haute tension grésillaient à sa tempe tandis qu’il prêtait l’oreille à la respiration caverneuse du cosmos dans l’espoir de capter la note fondamentale qui enroule sans fin les derviches tourneurs sur la bobine de la nuit.

Photos des 20 finalistes sur le site de l’ACFAS
Voir aussi sur ce site Preuve par l’image 2016 – 2015 – 2014 – 2013 – 2012
Ainsi que l’onglet «  Sciences en images »  et la rubrique  « Poésie ».

One Comment leave one →
  1. Johanne Lebel permalink
    07/12/2017 13:13


    JOhanne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :