Skip to content

FIFA 2015 – compte à rebours … 6 Rankin

13/03/2015

Compte à rebours poétique pour le Festival International du Film sur l’Art

Ian Rankin – My Edinburgh de Günter Schilhan – Autriche 44 min
Samedi 21 UC  18h30 #42 et  Mercredi 25 GB 18h30 #92
(suivi de Violette Leduc, la chasse à l’amour 57 min)

Ian Rankin My Edinburgh

Après My Istanbul avec Orhan Pamuk, My Belgrade avec Biljana Srbljanovic, My Trieste avec Veit Heinichen, My Athens avec Petros Markaris, My Vatican avec Pope Benedict XVI, My Prague avec Vaclav Havel, My Perigord avec Martin Walker et  My Reykjavík avec Jón Gnarr, les productions ORF présentent My Edinburgh avec Ian Rankin, par le même réalisateur que les cinq derniers de la liste. Günter Schilhan nous fera déambuler dans les rues d’Édimbourg en compagnie du prolifique auteur de romans policiers, Ian Rankin. Arrêt obligé au cimetière Greyfriars Kirkyard, lieu d’approvisionnement pour le trafic de cadavres au XIXe siècle, d’où l’installation de grillage sur la photo ci-dessous pour contrer les vols. Certains allaient jusqu’à planifier des meurtres afin de revendre les corps pour les cours de dissections, les plus connus étant William Hare and William Burke. Pour mettre fin à ces pratiques, le gouvernement britannique adopta l’Anatomy Act en 1832, permettant ainsi aux institutions d’utiliser le corps des patients décédés et non réclamés par la famille. Rankin nous amènera également au Musée d’anatomie d’Édimbourg où se trouve le squelette de Burke ainsi qu’un carnet de note fait à partir de sa peau prélevée après son exécution.

 

Edinburgh's Cemetery and Museum

Références, source des images et lectures en liens

Musée d’Anatomie de l’Université d’Édimbourg

« Les « Resurrectionists » : vol et traffic de cadavres à Édimbourg au 19e siècle » sur le site Écarlate, les dessous de l’Histoire – l’histoire dans tous ses états

« Holding a book bound in human skin » sur le site de The chirurgeon’s apprentice

ROSNER Lisa (2009). The Anatomy Murders – Being the True and Spectacular History of Edinburgh’s Notorious Burke and Hare and of the Man of Science Who Abetted Them in the Commission of Their Most Heinous Crimes, University of Pennsylvania Press, 336 p.

Bloodless: The Trial of Burke and Hare (2009) – Pièce de théâtre de Joseph Aragon

Anatomy theatre et  Burke and Hare- the business of murder
pièces de théâtre présentés à l’année au Dongeon d’Edimbourg

Et Tour de ville d’Édimbourg souterrain.

Voir aussi les billets sur ce site sur les Catacombes de Paris
L’Art souterrain à Stockholm et l’expo Art Souterrain à Montréal jusqu’au 15 mars.

Et tous ceux sur des Musée d’Anatomie ou de Médecine
Ex. Vienne – Musée de pathologie et d’anatomieMusée de la contraception,
Musée d’histoire de la médecine  / Berlin – Musée d’histoire de la médecine  à Berlin /
Padou – Amphithéâtre d’anatomie  / Bologne –  Musée de cire anatomique  /
Florence – Museo Galileo ou Musée d’histoire des sciences /
Rome –  Musée national d’art sanitaire.

 

En ce qui touche à la poésie… adolescent, Ian Rankin aspirait à être poète. D’ailleurs, c’est en composant des textes de chansons qu’il débuta et Euthanasia remporta le 2e prix d’un concours de poésie. Les extraits de poèmes et références littéraires abondent dans ses œuvres. Florence Dujarric en a judicieusement décelé de vastes exemples dans sa thèse de doctorat : Norman McCaig,  Sydney Goodsir Smith, sont tous des poètes dont Ian Rankin fait allusion dans ses romans,  sans compter le poète national de l’Écosse – Robert Burns (1579-1796). De plus, elle tisse des liens entre les romans de Rankin et la poésie d’Emile Verhaeren. Réf.  Florence Dujarric. La ville de Rebus : polarités urbaines dans les romans d’Ian Rankin (1987-2007). Littérature. Université de la Sorbonne nouvelle – Paris III, 2013.

On retrouve aux éditions Penguin 2008, une sélection de poèmes de Robert Burns par Ian Rankin. En introduction, Rankin explique qu’il a choisi l’extrait ci-dessous en exergue  pour son roman Black and blue  car il y fait mention du fameux référendum de dévolution de l’Écosse de 1979 qui avait pour but de créer un parlement écossais mais qui fut perdu de justesse. Les partisans dénonçaient alors l’utilisation des profits du pétrole écossais pour financer les campagnes électorales britanniques aux îles Malouines.

Robert Burns selected by RankinFareweel To A’ Our Scottish Fame

[…]

O, would or I had seen the day
That treason thus could sell us,
My auld grey head had lien in clay
Wi’ Bruce and loyal Wallace!
But pith and power, till my last hour,
I’ll mak this declaration:
We’re bought and sold for English gold –
Such a parcel of rogues in a nation!

de Robert Burns

2 commentaires leave one →
  1. 13/03/2015 13:25

    Encore une fois, ce matin, un billet remarquable et d’une grande richesse.
    Merci mille fois !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :